Tests et avis sur les boitiers Eos

Liste des tests


Capteurs APS-C

Capteurs FULL FRAME





La gamme EOS existe depuis 1987... Bien sûr, à l'époque il s'agissait d'appareils argentiques. Mais la monture EF était née avec une motorisation Autofocus. C'est en 1995 que le premier EOS Digital a été commercialisé.  Vous pouvez retrouver la liste complète sur Wikipédia.

 

Si la gamme a toujours gardé cette dénomination EOS, c'est parce que la monture EF est toujours d'actualité. Tous les objectifs EF se montent sur un EOS d'aujourd'hui. Du coup, la gamme d'optique allant sur ces boitiers dénombre plusieurs centaines d'objectifs possibles ! Attention, certains objectifs ne fonctionneront pas totalement (AF non actif, Controle du diaphragme défaillant...). Mais globalement, vous allez avoir le choix. Ceci étant, d'une manière générale, les meilleurs objectifs ne sont pas les plus anciens...

 

Pour juger un boitier EOS Digital, il va falloir oublier très vite le nombre de pixels. Ce n'est pas le critère le plus important. Si seul ce critère vous importe, n'investissez pas dans un réflex... Comme nous pourrons le voir dans les tests, un très bon 10 Millions fera de bien meilleures photos qu'un mauvais 20 Millions. Donc même si cette caractéristique sera débattue, ce sont bien les spécificités de chaque boitier, celles qui n'apparaissent pas en gros sur les brochures publicitaires, que je mettrai en avant..

 

En premier lieu, c'est le format du capteur qui est le critère le plus discriminant. Bien qu'il en existe d'autres, deux formats de capteurs existent et ont chacun leurs adeptes, leurs avantages et leurs inconvénients. L'APS-C est le plus courant et équipe tous les boitiers premiers prix, mais également quelques produits haut de gamme (comme les 80D ou 7D). Le second format est le FULL FRAME, dont la taille est celle des pellicules argentiques (24x36mm). Ce capteur est 1,6x plus grand que l'APS-C (qui est donc moins cher à fabriquer et qui prend moins de place...). Il est donc logique de retrouver ce capteur sur des boitiers hauts de gamme (5D).

 

De façon brève, les principaux avantages de l'APS-C c'est donc le prix, l'encombrement et un allongement de la focale que l'on doit multiplier par 1,6x par rapport à la focale que l'on avait en argentique. Un téléobjectif de 200m sur APS-C grossira donc comme un 320mm sur Argentique. Pour faire de l'animalier, on voit tout de suite l'intérêt. Du fait de ce capteur plus petit, des objectifs spécifiques ont été créés (la monture EF-S). Ils sont plus compacts mais ils ne peuvent pas aller sur un FULL FRAME, mais un appareil APS-C peut recevoir les objectifs EF sans soucis.

 

Le principal avantage du FULL FRAME, c'est la qualité d'image et le comportement en faible lumière. Les bokehs (flous d'arrière-plan) seront plus prononcés et le capteur étant plus grand, chaque pixel est plus grand et il reçoit plus de lumière que pour un appareil à capteur APS-C qui aurait le même nombre de pixels.

 

Ce choix fait, il conviendra de s'intéresser au reste des caractéristiques, système autofocus, vitesse de déclenchement, montée du bruit en iso élevés, vitesse de rafale, micro-réglages des objectifs...