Objectifs grand-angles

Liste des tests


Zooms




Focales fixes





Un objectif grand-angle est un objectif permettant d'élargir le champ de vision par rapport à l'objectif standard. En fait plus la focale est petite, plus l'angle de champ de vision sera élevé.  Dans l'idéal, le maximum de vision est de 180°, c'est à dire tout ce qu'il y a devant l'appareil photo de l’extrême gauche à l'extrême droite.

 

On définira le grand angle comme étant plus grand que la vision normal de l'oeil humain. Si on reprend le 35mm comme objectif standard (voir définition de l'objectif standard) on obtient sur capteur Full-Frame (24x36mm) un angle de vue d'environ 60° (en diagonale). Un objectif 24mm donne un peu plus de 80° de champ de vision (en diagonale), un 20mm donne un angle d'environ 95° et le 17mm dépasse les 100°. Pour aller à l’extrême des objectifs, on trouve des focales de 12mm qui amène le champ de vue à plus de 120°.

 

Pour aller plus loin, il existe des objectifs spécifiques nommés fisheye (oeil de poisson) qui au prix de déformations sphériques importantes pourront pour une focale de 17mm redonner un angle de vue de près de 160° (contre 100° en objectif classique de 17mm). Avec un fisheye de 14mm de focale, on obtient même un angle de plus de 200° ! En dessous de 14mm, les contraintes optiques font apparaitre les contours de l'objectif lui-même donnant alors des photos circulaires qui ont aussi leur intérêt en panagraphie 360° par exemple.

 

Sur un appareil à capteur APS-C, le grand angle est lié à un capteur plus petit de 1,6 fois. Les valeurs n'ont donc rien à voir. Pour un 17mm par exemple, on obtient un angle de vue de 75°. C'est pourquoi les grand-angles pour ces capteurs vont aller plus bas en focale. On va utiliser des focales de 10mm fréquemment avec un angle de vue de 105°. Les fisheye aussi utiliseront des focales de 10mm pour un angle de vue de 170° environ.

 

Bref, après tous ces chiffres, on voit qu'il est compliqué de faire son choix. Avec un zoom, les choses sont un peu plus simples, mais si l'on choisit des focales fixes, il faut essayer de trouver des valeurs utiles et non redondantes avec le reste du parc optique que l'on possède.

 

L'utilité de ce genre d'objectif est indéniable, mais n'est souvent qu'un complément de son parc que l'on utilisera qu'en quelques occasions, quand son objectif standard ne permet pas de faire rentrer tout le sujet dans le cadre. Mais plus on utilise un grand-angle et plus on peut le mettre au service de sa créativité, car le point de vue est différent. Attention aussi aux déformations, car un grand-angle est souvent porteur de déformations plus ou moins importantes, plus ou moins gênantes, mais avec lesquelles on peut également jouer.