· 

Carnet de voyage en Italie - Florence, jour 1


Florence en deux jours, 1er jour


Carnet de voyage en Italie

Venise en deux jours, 1er jour

Venise en deux jours, 2ème jour

Florence en deux jours, 1er jour

Florence en deux jours, 1er jour


Introduction - Après Venise, direction Florence... Alors en fait de deux jours, il n'y aura que une journée et demi sur place. En effet, il nous faudra 3h de route pour aller de Venise à Florence.  C'est principalement de l'autoroute. Nous traversons la plaine du Po, puis nous faisons une courte pause à Bologne (beau centre ville...). Entre Bologne et Florence, vous avez le choix entre une autoroute directe et une panoramique. Nous avons choisi la panoramique. Pas de regrets avec une autoroute en balcon dans le massif des Apennins du Nord avec les sommets à plus de 2000m bien enneigés. Tout absorbés à observer route et paysage devant nous, nous avons failli oublier que nous étions le samedi du week-end du nouvel an ! Pas tous seuls sur la route ! Bouchon annoncé à l'entrée de Florence. Nous en profitons pour prendre la première sortie et rejoindre la ville par la campagne. C'est notre premier contact avec la Toscane... Et c'est à midi que nous parvenons enfin à Florence !

 

 

 

La visite de Florence - 1er jour


La première vue d'ensemble de Florence est magnifique. Nous faisons une courte halte au parc : Orti del Parnaso. Du haut de son belvédère, on domine la ville historique. Nous avons alors une première vue sur le Duomo.

 

Deux choses remarquables, une fontaine serpent, et une magnifique serre (la serra-tepidario) datant de 1878.

 

Pour continuer à découvrir Florence par ses quartiers extérieurs, nous rejoignons la piazzale Michelangelo. Le parking est pratiquement fermé pour cause d'installation de scène pour la fête de la Saint-Sylvestre. Cela nous pousse vers la Viale Galiléo où nous trouvons une place de parking et la possibilité d'aller visiter la basilique San Miniato al Monte. C'est un bel endroit. La vue sur le Duomo est encore plus impressionnante. On embrasse la ville médiévale du regard, avec la vue sur le Palazzo Vecchio et sa tour. On distingue également une partie fort bien conservée des remparts qui protégeaient la ville médiévale.

 

Il faut profiter de ce moment pour visiter la basilique San Miniato al Monte. Sa construction a débuté en 1018 sur le lieu où le premier martyr de la ville ( San Miniato ) y avait été enseveli au IIIe siècle et là où Charlemagne avait fait un pèlerinage. C'est donc un lieu très symbolique de l'histoire de Florence. C'est un bâtiment Roman, doté d'une façade typique de la Toscane, faite de marbre blanc de Carrare et de serpentinite verte (ou marbre vert de Prato).

 

Il est déjà 14h00. A l'origine, nous avions prévu de laisser la voiture ici pour aller dans le centre historique à pied. L'ampleur du dénivelé, la faim et un manque certain de courage nous ont poussé à imaginer d'autres plans. C'est donc vers notre hôtel que nous sommes partis... Celui-ci était basé à Scandicci, soit à une dizaine de km du centre. Cela peut paraitre beaucoup, mais nous l'avions choisi pour son rapport qualité prix (3 nuits en 4* pour moins de 300€ avec les petits déjeuner un soir de réveillon, c'était relativement dur de trouver mieux.), mais également pour sa proximité avec la ligne de tramway. A 15h00, nous prenions une petite collation dans la chambre et sur les conseils du personnel de l'hôtel, nous reprenions la voiture pour 3 km vers la station de Nenni-Torregalli. Ici, on peut poser la voiture sur un parking gratuit, ce qui n'est pas forcément le cas au terminus de Villa Costanza (pourtant plus près de notre hôtel...). Donc une bonne petite astuce...

 

Le tramway c'est 1,20€ par personne, c'est 20 minutes pour rejoindre le centre ville, et il fonctionne jusqu'à minuit ! Bref, parfait pour notre première soirée à Florence.

 

Le terminus du tramway est la gare de Florence. Nous sommes donc en plein coeur de la ville. 10 minutes de marche et nous parvenons à la piazza del Duomo. Il faut d'abord parler de la foule... Impressionnant ! Il y a du monde partout, on a du mal à circuler sur les trottoirs... Mais on est surtout attiré par cette masse blanche au bout de la rue...

 

La place finit par s'ouvrir devant nous. Le blanc et le vert des façades envahit le champ de vision... Mais quel monde !!! Alors en nous frayant un passage à travers la foule nous commençons à détailler l'ensemble et à prendre doucement conscience de sa grandeur.

 

Et on peut visiter ? Alors oui, oui, mais c'est que tout le monde semble avoir la même envie... Des files d’attente un peu partout... On observe, ici, la file pour l'intérieur de la cathédrale, ici la file pour le baptistère, ici celle pour le campanile et là celle pour la coupole... Alors disons le de suite, le campanile dépasse tout, certainement plus d'une heure d'attente...

 

En fait, en prenant le temps de lire les panneaux, on comprend qu'il y a un billet groupé pour toutes ces visites et que l'on peut l'acquérir au musée au fond de la place. Nous nous y rendons et après seulement quelques minutes, nous sommes détenteurs de billets pour pénétrer les édifices religieux mais également le musée. Par contre, pour la coupole, c'est rappé... C'est complet pour les deux jours à venir et nous serons repartis de Florence...

 

Sur la place, nous avons remarqué que la file d'attente était moins longue pour le baptistère. Son heure de fermeture précédant celle du musée (où il n'y a pas trop d'attente), nous décidons de faire ces deux visites ce soir. On reviendra demain matin pour la cathédrale !

 

En avant pour le baptistère. Une petite demi heure d'attente...

 

La porte d'entrée vaut déjà le détour, puis cette salle immense nous plonge dans l'admiration. Le nombre de personnes à l'intérieur étant limité, nous avons de plus une grande liberté de déplacement et de point de vue.

 

Lorsque nous ressortons, la nuit est tombée... Nous nous dirigeons vers le musée tout en gardant un œil sur cette masse blanche si présente...

 

Sans plus de conviction que ça, nous pénétrons dans le musée dell'Opera del Duomo. Une fois de plus, il faut laisser le sac photo à l'accueil. J'apprécie alors une fois de plus, comme à Venise, d'avoir de grandes poches et un porte objectif en bandoulière... Cela me permet d'avoir 3 focales fixes avec moi, même si l'équipement a bien fait sourire l'agent de sécurité... Ça bipait de partout, et à chaque poche, un nouvel outil...

 

En premier couloir très sombre, une première salle et juste derrière, une immense pièce très blanche. On retrouve ici des sculptures de la cathédrales, des maquettes des différents projets de façade, et surtout les portes originales du baptistère. Majestueux !

 

Puis, nous visitons des salles autour de cette grande pièce. Une sorte de petit labyrinthe où nous allons découvrir richesses, reliques, bas reliefs... La salle des reliques est impressionnante à lire les panneaux explicatifs. La chaine de Saint-Pierre, un os de Saint Jean Baptiste... On y voit des statues de MichelAnge, Donatello... Bref on est bien dans le berceau de la Renaissance !

 

Mais arrêtons nous sur quelques objets montrant la richesse et la finesse de travail des artisans florentins. En particulier, cet autel d'argent dont chaque détail est une œuvre d'art à lui tout seul. On pourrait passer des heures et des heures à contempler cet objet !

 

La fin de la visite nous amène sur une terrasse au troisième étage avec vue imprenable sur le Duomo et sa coupole. Une fois de plus, sa taille nous domine et nous impressionne.

 

Nous faisons ainsi la fermeture du musée (qui au passage ferme largement plus tard que ceux de Venise) et nous trouvons un petit restaurant dans les rues piétonnes, à 50m de la place. Bon petit menu italien. Un dernier tour sur le parvis de la cathédrale et nous repartons vers la gare, le tramway, la voiture puis l'hôtel. Il y a de la fatigue, mais surtout l'envie de revenir demain pour découvrir un peu plus le centre historique de Firenze (Florence).


Carnet de voyage en Italie

Venise en deux jours, 1er jour

Venise en deux jours, 2ème jour

Florence en deux jours, 1er jour

Florence en deux jours, 2ème jour


 

 

Ces prises de vue ont été réalisées avec le boitier Canon Eos 5d Mark III (test ici) associé aux focales fixes suivantes (citées par ordre du nombre de photos réalisées). Tamron SP 90mm f/2.8 Macro VC USD, Sigma Ex 20mm f/1.8, Canon EF 35mm f/2.0 IS USM, Canon EF 135mm f/2.0 L USM, Sigma 15mm f/2.8 Fisheye.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0