· 

Premières impressions avec le Canon Eos RP

Le Canon Eos RP - premières impressions



 

 

Après donc pas mal d'années passées sur les Reflex Canon, je passe donc à l'hybride avec le Canon Eos RP. Beaucoup hésitent certainement, et je vous promets donc un test par le détail dans quelques mois, car je ne me précipite jamais à juger un boitier. Il faut de la pratique et de l'expérience pour en retirer les vrais points saillants pour sa pratique.

 

Quoiqu'il en soit, c'est la sortie de l'Eos R6 qui m'a décidé à franchir le pas. Celui-ci est encore hors de tarif pour moi, et entre le R et le RP, la différence importante de prix a été primordiale. J'ai choisi le petit modèle, dans l'esprit d'une solution provisoire. Ceci étant après une grosse semaine de photos vendéennes, me voilà rassuré ! Je ne regrette déjà plus le Canon Eos 5D mark IV (test à lire ici), c'est peu dire ! Alors il y a des défauts, mais il y aussi de gros avantages. Un petit survol très rapide de mes premières impressions :

 

Inconvénients :

- le capteur un peu plus petit... 26Mp à la place de 30Mp --> anecdotique dans la réalité.

- le viseur électronique --> moins fluide qu'un viseur optique.

- Autofocus moins réactif qu'un réflex

- Montée en ISO moins bonne que le 5D4 mais meilleure que le 5D3 (au moins aussi bonne !)

- Taille un peu petite pour des mains adultes et la nécessité de rajouter une petite extension qui se paye bien cher !

- Batteries différentes des Canon 5D et R ou R6...

- Autonomie de la batterie de seulement 250 photos sur la fiche technique.

 

Avantages :

- Léger (moins de 500g), presque 2 fois moins que le 5D4 !

- le viseur électronique --> permet l'affichage de la photo réelle et de nombreuses informations en plus !

- Autofocus Dualpixel étonnant et non limité à f/8 ! Pour les multiplicateurs, c'est le bonheur !

- Plus de Front/Back Focus, enfin !

- Nouveau mode FV très bien pensé et déjà adopté !

- Batteries compatibles disponibles pour moins de 20€

- Finalement à l'usage, 400 photos réalisées avec une seule batterie

 

 

Sur le terrain

Bon, il faut être honnête, cela ne vient pas du premier coup ! Il faut changer de monde et il ne faut pas reproduire systématiquement ce que l'on faisait avec le reflex. Cela demande beaucoup d'essais de personnalisation pour atteindre une bonne réactivité là où je laissais souvent les mêmes options sur le 5D4. Le côté tactile de l'écran est sympa, mais on a trop vite fait de décaler le collimateur de l'AF. Bon, j'ai associé une touche sous le pouce au retour central !

 

Pour le reste après un bon millier de photos, je ne reviendrai plus en arrière ! J'ai apprécié le gain de poids. La rafale me va pour mes activités, même si ce n'est pas aussi rapide que le 5D4 (mais je n'utilisais jamais la rafale pleine vitesse). Le gros défaut pour moi est l'accroche AF qui a parfois du mal avec peu de contraste. Il faut jongler plus souvent avec le mode d'AF, mais en personnalisant encore une fois les boutons, on accède très rapidement à tous ces réglages.

 

La qualité d'image est bel et bien au niveau du 5D4, mais comme tous les boitiers Canon, il a sa propre personnalité. Il faut apprendre à jouer avec. La montée en ISO est moins bonne qu'avec le 5D4, mais avec DxO PhotoLab, on parvient à tirer de très belles choses à 12800 ISO quand même. Le gros intérêt concerne tout de même l'AF qui n'est plus limité à f/8, et là, le champs des possibles s'ouvre à vous. Le Sigma 100-400C (test à lire ici) que je n'ai jamais réussi à régler correctement sur le 5D4 (même à l'aide de dock station Sigma) fonctionne à merveille ! Mieux, associé aux multiplicateurs Canon 1,4x ou 2x, on ne perd quasiment aucune réactivité de l'AF. Ca c'est du jamais vu. Vous pouvez même monter deux extender l'un derrière l'autre, l'AF est toujours là ! On se retrouve donc aisément avec un 800mm f/13 satbilisé et réactif. J'ai réussi avec cela des photos impossibles à faire à main levée avec le 5D4 ! Les bateaux du Vendée Globe ont été un formidable sujet !

 

 

 

Reste le cas des batteries. Moins d'autonomie que sur le 5D4, mais je suis largement monté au dessus de celle annoncée par Canon. Il faut dire que j'utilise peu l'écran. J'ai fait l'acquisition de deux compatibles en plus. Elles fonctionnent bien mais ne donnent pas d'indication de leur décharge. Elles se couperont sans prévenir.

 

Dernier point, j'utilise encore mes objectifs en monture EF avec la bague Canon EF/Eos R. J'ai testé rapidement la Viltrox R2 avec la bague de réglage, je vous la déconseille, je trouve qu'il y a trop de jeu dans la liaison avec les objectifs et j'ai pu avoir des faux contacts, ce ne fut jamais le cas avec la bague Canon ! Dernier point, tous mes objectifs EF fonctionnent parfaitement à travers cette bague (vieux comme récents, Sigma, Tamron ou Canon).

 

 

Conclusion

Elle va être simple et efficace : l'essayer c'est l'adopter. Toutefois, ne vous attendez pas à retrouver toutes vos habitudes, il faudra accepter de s'en créer de nouvelles et ouvrir son esprit à bien de nouvelles possibilités. C'est une vraie évolution de notre passion, c'est de toute façon l'avenir, et maintenant, je comprends pourquoi !

 

 

 

Test détaillé à venir quand j'aurai un vrai recul sur le boitier.

 

 

 

Et pour finir, quelques photos réalisées avec le Canon Eos RP :


Écrire commentaire

Commentaires: 0