· 

Test du Canon Eos R

Le Canon Eos R



 

 

 Introduction

Après quelques mois sur Eos RP (test à lire ici), et après avoir goûté à l'hybride full frame, l'idée de monter en gamme est somme toute assez naturelle. L'Eos R est le premier boitier hybride à avoir été proposé par Canon. On pourrait donc avoir peur d'un petit recul sur certaines possibilités par rapport à l'Eos RP un peu plus récent, mais comme on va le voir, il n'en est rien (au moins en photo). Je ne reprendrai pas dans ce test l'ensemble des avantages des hybrides et je vous renvoie au test de l'Eos RP, même si le parallèle entre les deux boitiers sera forcément au cœur de ce test.

 

 

 Mon avis sur les caractéristiques techniques

La liste des caractéristiques d'un boitier reflex, même hybride, est forcément longue... Alors vous la trouverez dans le lien ci-dessous. 

 

Vous pouvez retrouver ici toutes les caractéristiques : Canon EOS R

 

Mettons en avant les caractéristiques qui vont être prépondérantes sur ce boitier.

 

ses avantages :

- Léger (moins de 600g), soit 300g de moins que le 5D4 !

- Ecran rotatif (non disponible sur la série des Eos 5D)

- le viseur électronique --> permet l'affichage de la photo réelle et de nombreuses informations en plus ! (réplication de l'écran LCD)

- Autofocus Dualpixel étonnant et non limité à f/8 ! Pour les multiplicateurs, c'est le bonheur !

- Autofocus basse lumière (jusqu'à -8IL)

- 88% sur 100% du viseur pour positionner les collimateurs AF, choix en pointant directement sur l'écran possible.

- Vitesse d'obturation à 1/8000ème

- Rafale jusqu'à 8 im/s

- Plus de Front/Back Focus (enfin !)

- Très bonne gestion du bruit jusqu'à 12800 iso voire 16000 iso (en particulier avec le débruitage Prime de Dxo)

- Nouveau mode FV très bien pensé, adopté !

- Nouvelle molette sous le pouce + une bague sur les objectifs RF.

- écran résumant les réglages sur l'épaule du boitier

- Liaison par USB-C

- Batteries LP-E6N (iconique chez Canon, puisque ce format équipe tous les Eos Full Frame depuis longtemps)

- 500 photos réalisées avec une seule batterie (370 annoncées)

- Possibilité de rajouter un grip avec deux batteries, mais à 270€ quand même ! (existe à moins de 100€ en compatible)

 

ses inconvénients :

- le viseur électronique --> moins fluide qu'un viseur optique.

- Autofocus parfois moins réactif qu'un réflex.

- Taille un peu petite pour des mains adultes avec possibilité de rajouter un petit accessoire chinois en plus...

- Pas de joystick sur la face arrière (remplacé par une barre tactile peu pratique).

- Autonomie de la batterie plus faible que sur le 5D4 qui utilise la même batterie.

 

ses autres caractéristiques :

- le capteur est de 30Mp. C'est le même type que sur le 5D4 et un peu plus pixelisé que l'Eos RP (26Mp) qui semble avoir hérité du capteur des 6D, ce qui est cohérent avec le positionnement dans la gamme.

- La personnalisation des commandes et des affichages n'est pas complète, mais quand même très étendue.

 

 

 

 

La montée en ISO

Comme déjà signalé, la montée en bruit est de très haut niveau au moins aussi bonne que pour le Canon Eos 5D4 (test à lire ici). Dans ma config automatique, je limite à 12800 Iso, mais dans certaines conditions, je monte à 16 000 en me limitant à 20 000 iso avec un débruitage Prime dernière génération de Dxo à partir de 10000 Iso (J'utilise le Prime 1ère génération aux alentours de 6400 Iso). Au final, pas tout à fait sûr que le Eos R soit meilleur que le 5D4 dans ce domaine, il est fort probable que toute l'amélioration ait une origine logicielle en post-traitement.

 

 

 

La compatibilité avec la monture EF 

La compatibilité avec l'ensemble des objectifs EF est assurée par l'intermédiaire des bagues EF/R. Je conseille celles de Canon qui ne me font jamais d'erreurs alors que j'ai pu tester une Viltrox qui n'était pas terrible). J'ai opté pour la bague munie de l'anneau de réglage RF auquel j'attribue le réglage de l'ouverture.

 

L'AutoFocus

Pour parler du module AF de l'Eos R, je ne serai pas aussi exhaustif que pour le test du RP où je découvrais le système hybride. Je vous renvoie donc encore une fois au test de ce dernier (à lire ici). Ceci étant, le module de l'Eos R est largement supérieur à celui du RP. Il en reprend tous les avantages (qui sont souvent intimement liés au système hybride), mais la plupart des inconvénients rencontrés sur le RP ont disparu ! Vitesse, réactivité, suivi, utilisation en faible lumière, tout est meilleur. Il reste toutefois à signaler que tout cela ne fonctionne pas tout à fait comme la visée optique d'un réflex traditionnel, (en particulier le 5D4). Mais au fil des mois, je me suis bien habitué à ce système et l'Eos R me donne entière satisfaction, même avec un Canon EF 100-400 II (test à venir) + Extender 2x II en faible lumière ! A 800mm f/11, l'AF fonctionne de manière ralentie, mais il fonctionne bien, alors que l'on était en mise au point manuelle sur le 5D4. Ce n'est pas là le moindre de ses avantages pour moi !

 

 

 

Mon avis sur le terrain

Ayant fait le grand saut depuis maintenant pas mal de mois vers l'hybride, le souvenir de mes automatismes sur le Canon Eos 5D4 s'estompent un peu et je mesure plutôt l'agrément de l'Eos R par rapport à l'Eos RP. Il est supérieur sur tous les points (si on oublie le prix). Il est plus gros, mais le RP me paraissait un peu petit et on est plus compact que la série 5D. Comme mon petit doigt se calait mal au bas du boiter, j'ai même rajouté une petite extension d'origine chinoise qui coute moins de 20€ (voir photo ci-dessous).

 

A l'usage, j'apprécie vraiment désormais la visée par écran LCD. J'apprécie aussi la possibilité de revoir la photo prise dans l’œilleton, sans  repasser par l'écran arrière. Par rapport au 5D4, cet écran a aussi l'avantage d'être monté sur pivot. Pour les prises de vue au raz du sol ou à bout de bras, c'est souvent diablement efficient ! Comme sur le RP, j'utilise principalement le nouveau mode FV et les 3 modes personnalisables (C1 C2 et C3). Je vous renvois au test du RP pour la présentation de ce mode FV.

 

La bague RF de réglage (à laquelle j'attribue l'ouverture) est aussi maintenant pour moi un indispensable. Comme vous pourrez le constater dans les mois à venir, je bascule aussi un certain nombre d'objectifs vers les modèles RF. Seul Canon est en lice pour l'instant, mais les objectifs sont en général de bonne qualité, même si les prix ont un peu explosé pour pas mal d'entre eux !

 

Sur le terrain, la réactivité est donc meilleure que pour le RP et j'apprécie de revenir aux batteries LB-6. Toutefois, j'ai des batteries qui tiennent moins la charge que sur le 5D4 (je faisais régulièrement plus de 750 photos) et sur le R, avec certaines (des compatibles en particulier), j'ai du mal à dépasser 250. J'ai donc été obligé de réinvestir vers des batteries de dernière génération et de marques bien installées sur le marché, et je suis plus près des 500 photos comme avec la batterie d'origine Cela signifie donc que votre parc de batterie nécessitera peut-être un renouvellement car l'Eos R, avec son viseur LCD, consomme beaucoup !

 

Si vous venez d'un 5D, vous retrouverez vraiment la même qualité d'image (alors que le RP donne des images avec une personnalité un peu différente bien que très bonnes aussi), une vitesse de rafale similaire et un AF qui fonctionne comme la visée sur écran du 5D4 (mais en mieux). Les menus sont complets et parfois un peu denses. Il faut aussi configurer pas mal de raccourcis pour permettre des changements rapides de mode d'AF car contrairement  au 5D4, je dois changer plus souvent quelques réglages... Il faut dire que sur le 5D4, je ne bougeais quasiment jamais du collimateur central en mode spot avec le mode AF AI-Focus.

 

Deux points sont plus énervants sur ce boitier. Comme souvent (pour ne pas dire toujours) le commutateur On/Off est à actionner à gauche alors que l'on fait tout avec la main droite ! On grogne à chaque fois que l'on s'aperçoit que l'appareil est éteint alors que l'on s'installe en visée, il faut tout relâcher, remonter sa main gauche qui était déjà en place sous l'objectif, puis, une fois allumé, se remettre en position ! L'autre point discutable est cette fameuse bande tactile. Elle est loin, très loin de remplacer le joystick des 5D ou 7D ! C'est tellement pénible que j'ai beau y avoir affecté le réglage des Isos, j'ai largement plus vite fait de changer le curseur  du mode Fv vers l'Iso et de le régler avec la molette sous l'index droit... Il faut bien dire que cette bande a tellement été rejetée par les photographes que seul l'Eos R en est équipé, le reste de la gamme sortie après s'en passe avec bonheur !

 

 

Conclusion

La conclusion de ce test est simple : j'adore le Canon Eos R. Voilà tout est dit ! Il fait partie des boitiers que j'ai préférés (50D, le 7D, le 7DII, le 5D4 et l'Eos R) avec encore un gain important vers de nouvelles possibilités.

 

Ceci étant dit, devez-vous vous laisser séduire ? Si vous venez de l'APS-C et voulez monter en Full Frame, il faut passer à l'hybride et pour l'instant, je trouve que l'Eos R représente le meilleur rapport qualité/prix de la gamme hybride et on en trouve facilement en très bon état en occasion. Vos objectifs Ef/S sont faussement compatibles car si ils fonctionnent officiellement, le nombre de pixels sera très réduit. Cela permet un passage en douceur mais si vous êtes déjà équipé d'un reflex Full Frame, la discussion est tout autre. Passer vers l'hybride est un investissement d'avenir, mais à quel moment devrez-vous le faire ? Il reste quand même l'attrait de la nouveauté, l'envie de nouvelles fonctions... Ce fut mon moteur premier, mais après le changement, je l'ai adopté rapidement, par delà ce premier attrait et bien plus rapidement que je ne l'aurais pensé avant ! Comme quoi, plein de petites choses en plus peuvent être anecdotiques prises une par une ou simplement sur une liste de caractéristiques, et pourtant au final, cela suffit à changer l'expérience photographique et créatrice de manière profonde...

 

Le Canon Eos R est donc un très bon boitier, il ne faut pas en douter. Il ne révolutionne pas le monde de la photo mais participe à son évolution. Vaut-il son prix ? Je le pense. Il n'est pas si loin du tarif de l'Eos RP qui souffre tout de même de pas mal de compromis et est tellement moins cher qu'un R6 et ses "seulement" 20Mp qui seront justes pour de l'animalier ou qu'un R5 "seulement" 3 fois plus cher ! Au final, il n'est même pas plus cher qu'un 5D4 (ni en neuf, ne en occasion). Il souffre en fait d'un léger déficit de popularité car l'arrivée de ce premier hybride Canon n'était pas la révolution que certains attendaient. Pas grave, profitez de ce boitier, car aujourd'hui, l'offre en objectifs RF s'étoffe et la légitimité d'un boitier hybride à l'intérieur de son sac est tout autre...

 

 

 

 

Et pour finir, quelques photos réalisées avec le Canon Eos R :


à voir aussi


 

Test du Canon Eos RP

 

Test du Canon Eos RP

 

Test du Canon RF 50mm F/1.8 STM

 

Test du Canon RF 50mm F/1.8 STM


Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Arobase (mercredi, 12 janvier 2022 16:43)

    Bonjour premièrement j’adore tes vidéos donc merci, pour revenir au CANON R je trouve ce modèle extrêmement sous côté je ne sais pas pourquoi c’est un très bon appareil venant d’un canon 6D je trouve la différence énorme

  • #2

    Beanico (jeudi, 13 janvier 2022 00:50)

    Bonjour, d'abord merci pour les vidéos, et pour moi aussi en revenir au Canon R, je suis d'accord, sa réputation n'est pas forcément à la hauteur de son potentiel. Moi aussi je trouve ce boitier excellent et même en venant du 5D4 !