· 

Test du Canon RF 50mm F/1.8 STM



Canon RF 50mm F/1.8 STM


Intro

C'est le premier test sur beanico-photo.fr d'un objectif en monture RF. C'est aussi le moins cher des objectifs RF et c'est une focale fixe qui faisait souvent parler d'elle en monture EF. Evolution du Canon EF 50mm f/1.8 STM (test à lire ici), voyons donc si cela vaut le coup d'investir sur cette nouvelle version qui, je le rappelle, ne se montera que sur les boitiers Full Frame Hybride Canon (Série Eos R). L'objectif a toujours un rapport prix / encombrement imbattable avec, comme en version EF, des qualités optiques de bon niveau, même si elles ne battent pas non plus des records !

Mon avis sur les caractéristiques techniques

Nous sommes aujourd'hui à la 4ème version de ce petit objectif, bestseller du fabricant japonais. La première version est sortie en 1987, la seconde en 1990 et il faudra attendre 2015 pour voir enfin une version avec un autofocus moderne (STM)... En 2020, c'est l'un des premiers objectifs "pas chers" de la gamme Canon à sortir en version RF, donc pour les hybrides EOS R. D'un point de vue optique, c'est la même construction que la dernière version EF (STM). Sur le papier, les différences sont à la marge.

 

En terme de poids, c'est du très très léger avec seulement 160g soit 1g de plus que la version EF ! Dans le monde du Full Frame, on est peu habitué à ce genre d'objet et on aurait trop vite fait de le catégoriser comme un objectif bas de gamme. L'encombrement est en rapport direct avec la masse, avec 4cm de long. Tout d'un coup, le boitier semble diablement lourd ! L'équilibre de l'ensemble est correct, mais la prise en main par forcément très agréable quand on est habitué à stabiliser l'appareil en soutenant fermement le fût de l'objectif.

 

Abordons la qualité ressentie en terme de construction : il fait un peu plastique, mais la finition est très correcte même si il respire moins la qualité que son petit frère, le Canon RF 35mm f/1.8 IS STM (test à venir). Attention, Canon ne fournit pas de pare-soleil avec son objectif. C'est une option. Alors, soit ! Cela permet de baisser le prix affiché, mais 35€ pour un bout de plastique, on est à la limite du raquet ! Ramené au prix au kilo, je me demande si le plastique ne coute pas plus cher que les lentilles chez Canon ! Il y a un peu d'abus...

 

Vous pouvez retrouver toutes ses caractéristiques chez LensTip : Canon RF 50mm f/1.8 STM

 

 

La focale :  50mm. C'est la focale la plus naturelle qui soit sur full frame. En tout cas, en ce qui me concerne, c'est une de mes focales fixes préférées dans le cadre d'une utilisation mono-focale. Du portrait au paysage, on peut quasiment réussir à capter tout ce qui passe devant ses yeux mais, comme beaucoup, je suis de plus en plus adepte du 35mm un peu plus large et aisément recadrable quand on a beaucoup de pixels sur le capteur.

 

L'ouverture :  f/1,8, cela ouvre bien et on peut fermer jusqu'à f/22. Rappelons ici que passer de f/2.8 à f/1.8 permet de plus que doubler la vitesse d'obturation, ce qui en faible lumière sera un atout majeur. Notons également que bon nombre d'autres objectifs en focale fixe de 50mm ouvre à f/1.4, voire f/1.2, mais ces derniers n'ont généralement pas le même volume ni la même masse, sans même parler du prix !

 

L'autofocus :  le système STM de Canon est efficace. Il n'est pas au niveau du système USM, mais il reste relativement rapide quoique pas toujours très silencieux. En photo, je n'ai pas grand chose à lui reprocher, pourtant, il m'a semblé que parfois, en faible lumière, ou dans des zones ombragées, il pouvait avoir un peu de mal à accrocher, mais globalement, comme on le dira si souvent dans ce test, pour son prix, il n'y a vraiment pas grand chose à redire. A noter également la possibilité de se mettre en manuel avec la bague RF, mais cela annule l'utilisation de cette bague pour contrôler l'ouverture comme je le fais habituellement (il n'a qu'une seule bague).

 

La distance mini de mise au point :  avec 30cm, on est loin des 19cm du Sigma Ex 50mm f/2.8 Macro, mais cela est normal, notre Canon n'est pas un objectif macro et il faudra se contenter d'un rapport de grossissement relativement moyen. Toutefois, à l'usage, si l'on ne souhaite pas une utilisation en proxiphoto, cette distance est dans la moyenne et on a même gagné 5cm par rapport à la version EF (au prix peut-être d'une dégradation de la qualité optique dans cette zone).

 

La stabilisation :  pas de stabilisation sur cet objectif, la grande ouverture est censée permettre de s'en passer, même en faible lumière, mais c'est un manque certain, mais l'encombrement et le niveau tarifaire justifient ce choix.

Mon avis sur la qualité optique

Les objectifs RF ne sont pas très répandus encore chez les testeurs habituels. Ainsi, seul Opticallimits (Photozone) propose un test chiffré. Il y obtient une note honnête de 3,5/5. Pour l'instant, la base est assez peu dense et c'est difficile de se positionner sur ce chiffre. On va donc analyser les images tests pour se donner une idée un peu plus précise. Ces images ont été réalisées sur un Canon EOS R (test à venir).

 

On peut de suite constater que le piqué est plutôt bon, voire très bon au centre. Même à pleine ouverture, ce n'est pas si mauvais, loin de là. Cet objectif va donc être exploitable sur toute sa palette de réglages. De plus, pour ne rien gâcher, l'homogénéité est tout à fait correcte, surtout pour un objectif de ce tarif. Il est clair qu'à f/1.8, c'est plutôt mou dans les coins, mais à f/8, on a un piqué de très haute tenue. A contrario, il faut noter une forte présence d'aberrations chromatiques qui se voient très nettement sur certaines photos terrain (même sans cropper). Cela apporte une sensation de manque de netteté sur certaines images prises à grande ouverture.  A f/8, ces aberrations sont bien plus difficiles à mettre en évidence.

 

 

Profitons-en pour parler vignetage. Encore une fois, c'est à pleine ouverture que le défaut est très visible. Il devient négligeable à f/4. Bien entendu, ce point est facile à corriger en post-traitement, ( et même directement à partir du boitier), mais cela reste un vignetage très important/

 

 

Voici le grossissement que l'on peut atteindre avec notre Canon RF 50mm f/1.8 STM, pour la proxi photo, ce ne sera pas gagné ! En dernier, le bokeh max atteint avec la distance mini de mise au point. On sent un réel potentiel avec une certaine douceur. Cela devrait suffire pour faire du portrait, ce que nous allons pouvoir détailler après cela.

 

 

Pour finir le test de sa qualité optique, je vous propose une série d'images concernant l'utilisation en mode portrait. On peut donc s'approcher très près de son modèle, ce qui va offrir un grand espace créatif. Vous ne serez que rarement limité. Attention toutefois, c'est peut-être un ressenti personnel, mais le portrait très serré me semble étonnant en terme de rendu. Il y a comme une sensation de flou. J'ai d'abord mis cela sur un soucis de soleil et sur le fait de ne pas avoir de pare soleil (au prix au kilo du plastique chez Canon). Pourtant, en lisant le test d'Opticallimits, je me pose quand même quelques questions. Ils rapportent des soucis de qualité d'image à la distance minimum de mise au point. Serai-je moi aussi en train de mettre cela en évidence, pas sûr, mais j'ai un doute. Par contre, dès que l'on s'éloigne un peu, l'image me parait être un peu plus qualitative, même si je trouve que le bokeh se durcit un peu trop.

 

Pour résumer, nous sommes ici en présence d'un bon objectif, mais il n'excelle pas non plus. Bien entendu, ses résultats ramenés à son prix en font un excellent compromis. Au centre, le piqué est très bon, mais la pleine ouverture montre un piqué au bord moyen avec une présence importante d'aberrations chromatiques. Pour le portrait, où les bords de la photo sont moins importants, il donnera certainement satisfaction à beaucoup ! Pour la photo de paysage, il faudra fermer le diaphragme de quelques crans pour obtenir de bons résultats.

Ces quelques photos permettent également de se donner une idée du rendu réél.

Le match contre le Canon EF 50mm f/1.8 STM

Le match doit bien entendu se faire avec la version EF ( test à découvrir ici ).

Il est naturel de savoir si cette version RF est une avancée par rapport à l'ancien modèle ou juste l'adaptation de la baïonnette pour passer d'une EF à une RF. Il est vrai qu'en terme d'aspect et en terme de premier contact, c'est quand même la question que l'on se pose ! La réponse est importante car la question de passer de l'un à l'autre risque de se poser pour pas mal de possesseurs du modèle EF.
Le plus simple, bien entendu est de mettre côte à côte les images tests !

 

Que peut-on conclure de cette confrontation ? Au premier coup d’œil, la différence n'est pas flagrante. Pourtant, en s'y penchant d'un peu plus près et en comparant les CROP100, on constatera que la version RF est toujours un peu plus piquée (et parfois beaucoup plus piquée). Il y a bien une amélioration notable de la qualité optique sur cette nouvelle version. De plus, la distance de mise au point est plus courte ce qui permet d'atteindre un grossissement potentiel plus important, même si la question de la qualité d'image dans ces conditions se pose. En revanche, le vignetage a l'air d'être légèrement plus important en version RF (à pleine ouverture).

 

Ainsi, le match est remporté sans ambiguïté par la version RF. Toutefois, la version EF reste proche et elle demeure moins onéreuse. Les possesseurs de la version EF doivent-ils changer pour la version RF ? Telle est la question !

 

Je vous propose tout de même trois images permettant de comparer le RF 50mm STM Canon au meilleur 50mm que j'ai pu tester, le Sigma Art 50mm f/1.4 (test à lire ici). Ce n'est certes pas la même catégorie, ni de prix, ni de volume, ni de poids, mais il est intéressant de noter que l'amélioration entre les version EF et RF est très loin de suffire pour combler l'écart avec le Sigma Art. Même à pleine ouverture à f/1.4, le Sigma Art surpasse de très très loin le Canon RF, que ce soit pour le piqué, les aberrations ou même le vignetage.

 

 

Ainsi, le Canon RF 50 STM est meilleur que le Canon EF 50 STM, mais il reste tellement loin des performances du Sigma Art 50 que sur un match entre les trois, les deux Canon seraient proches d'être considérés comme égaux. Donc, l'évolution est réelle, mais pas de nature à révolutionner les photos obtenus in fine.

Mon avis sur le terrain

Restait à tester ce petit objectif pas cher sur le terrain. Le poids est agréable quand a, comme moi, l'habitude du Sigma Art 50mm monté derrière la bague EF/R ! Pour l'encombrement, je suis moins catégorique... En effet, pour moi, le 50mm est finalement trop petit pour assurer un bon maintient de l'appareil à deux mains. Mais on s'y fait. J'ai encore une fois piaffé un peu sur le manque du pare-soleil qui aiderait à la prise en main. A part ça, ce n'est pas désagréable à utiliser. L'AF se révèle bruyant à l'usage, pas très véloce, mais là aussi, pour le prix, on lui pardonne aisément. Pourtant, comme pour la version EF, je reste sur la faim. Pas question pour moi de remplacer le Sigma Art par ce (trop) modeste Canon RF STM. Les images manquent de croustillant (les aberrations chromatiques n'y sont pas pour rien) et le piqué est parfois mis en défaut à pleine ouverture. Bref, c'est un bon objectif pour rentrer dans le mondes des focales fixes, mais dans l'absolu, il y a tellement mieux, mais, et on en revient toujours là, c'est plus cher !

Ma conclusion

La conclusion de ce test est un peu mitigée. En premier, on est en présence d"un objectif doté d'un rapport qualité/prix sans égal pour l'instant en monture RF. Il faut dire que c'est l'objectif le moins cher sur le marché à nativement adapté aux EOS R, et, comme il est bon, le rapport devient excellent. Pour autant, dans l'absolu, il y a bien mieux sur le marché. Des objectifs plus chers en monture EF qui s'adapteront avec une bague EF/R (comme le Sigma), mais aussi des objectifs de 35mm comme le Canon RF 35mm f/1.8 IS STM (test à venir) qui quoique plus onéreux propose lui aussi un rapport qualité/prix excellent grâce à des qualités optiques supérieures.
Personnellement, j'ai donc préféré, et de loin, opter pour le RF 35mm IS STM pour basculer vers la monture RF. Si le budget est un critère primordial pour vous, ce 50mm est un choix raisonnable, mais attention, il viendra compléter avec bonheur un RF 24-105 STM (le zoom standard premier prix souvent livré avec les boitiers hybrides Canon), mais il ne sera pas très utile face à un RF 24/105 f/4 L USM qui le supplantera dans tous les domaines (mais à quel prix !). Pour ceux qui sont déjà possesseurs d'un EF 50mm STM, faut-il le changer pour le nouveau ? Oui si vous passez tout votre parc en RF, pas forément si vous conservez un usage courant de la bague d'adaptation.
Pour clore cet article, je me pose en fait la question de l'utilité de cet objectif dans la gamme RF ? En Ef, la question ne se posait pas, c'était l'occasion de posséder une petite focale fixe pas cher sur n'importe quel boitier de la gamme EOS D, et c'était tellement mieux qu'un 18-55 (sur APS-C). Sur la gamme RF et EOS R, les boitiers sont un tel investissement que l'on se demande pourquoi on se contenterait d'objectifs aussi moyens (dans l'absolu). Il n'a pas de stabilisation, la qualité est bonne, mais pas révolutionnaire... Il lui reste donc uniquement sa relative grande ouverture pour faire du portrait pour venir compléter le zoom RF 24-105 STM qui manque cruellement de personnalité. D'un autre côté, il n'a pas dû couter très cher à Canon en terme de Recherche et Développement et cela permet d'avoir un premier prix très abordable dans la gamme RF... Sa sortie tiendrait-elle autant du marketing que d'un besoin optique ? Je me le demande...

 

 

Quelques photos prises avec le Canon RF 50mm F/1.8 STM


pour résumer...


le Canon RF 50mm f/1.8 Stm

 

Ce que j'ai adoré

- le prix

 

Ce qui est bien

- l'encombrement et le poids

- le piqué d'image au centre

- l'homogénéité à f/8

 

   

Ce que j'ai détesté

- le prix du pare-soleil !

 

Ce qui pourrait être mieux

- la gestion des aberrations chromatiques

- le piqué à pleine ouverture sur les bords

- la qualité d'image à la distance mini de mise au point

 



Retrouvez les tests complets des autres sites sur cet objectif :

 

Le Canon RF 50mm f/1.8 Stm :


Ces tests peuvent aussi vous intéresser

 

 

Test du Canon EF 35 mm f/2.0 IS USM

Test de l'objectif Canon EF 35 mm f/2.0 IS USM. L'avis de Béanico.

 

 

Test du Sigma A 24-105 mm f/4 DG OS HSM

Test de l'objectif Sigma 24-105 A f/4 DG OS HSM en monture Canon EF. L'avis de Béanico.

 

 

Test du Sigma 85 mm f/1.4 EX DG HSM

Test de l'objectif Sigma 85 mm f/1.4 EX DG HSM. L'avis de Béanico.


Écrire commentaire

Commentaires: 30
  • #1

    PHILGOOD (vendredi, 18 mars 2022 11:54)

    Bonjour et merci de ce Test.
    Perso. j'ai acheté ce petit RF 50 mm f1.8 et il reste monté presque tout le temps sur mon Canon RP ! J'adore le Combo RP + RF 50, en terme de poids et encombrement je trouve cela parfait ! J'aime vraiment beaucoup ce petit RF 50, même si effectivement on peux trouver mieux en terme de qualité optique, mais beaucoup plus lourd, plus encombrant et beaucoup plus cher ! Dans le même esprit j'avais essayé le RF 16 mm f2.8, mais là je n'ai pas aimé et pas gardé ( focale trop large pour moi ), du coup pour l'instant quand je veux faire du Paysage je monte mon adorable petit Pancake EF 4o mm f2.8 sur mon RP via la Bague d'adaptation EF-RF et ça marche bien, en attendant que Canon nous sorte un RF 24 ou 28 mm ...
    PS :Bonjour,
    Je viens de lire ici sur votre Test du RF 50 mm f1.8, que vous alliez bientôt tester le RF 35 f 1.8 Macro. Auriez vous la possibilité de faire un Comparatif EF 35 f2 is usm contre RF 35 f 1.8 Macro SVP ?!
    D'avance merci de votre réponse,
    Amicalement,
    Philgood

  • #2

    Beanico (vendredi, 18 mars 2022 12:40)

    Merci de votre retour. C'est vrai qu'un couple Eos R et RF50mm est assez cohérent ! Pour le test du RF35, j'y travaille doucement...

  • #3

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:16)

    20

  • #4

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:27)

    20

  • #5

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:28)

    20

  • #6

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:28)

    20

  • #7

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:29)

    20

  • #8

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:30)

    20

  • #9

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:30)

    20

  • #10

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:31)

    20

  • #11

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:31)

    (select(0)from(select(sleep(15)))v)/*'+(select(0)from(select(sleep(15)))v)+'"+(select(0)from(select(sleep(15)))v)+"*/

  • #12

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:32)

    L9mh23my'; waitfor delay '0:0:15' --

  • #13

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:32)

    bPyZsOH1') OR 849=(SELECT 849 FROM PG_SLEEP(15))--

  • #14

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:33)

    20

  • #15

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:34)

    20

  • #16

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:34)

    20

  • #17

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:35)

    20

  • #18

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:35)

    20

  • #19

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:36)

    20

  • #20

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:36)

    20

  • #21

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:37)

    20

  • #22

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:38)

    20

  • #23

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:40)

    20

  • #24

    0"XOR(if(now()=sysdate(),sleep(15),0))XOR"Z (lundi, 28 mars 2022 15:41)

    20

  • #25

    tCz54JT7' OR 281=(SELECT 281 FROM PG_SLEEP(15))-- (lundi, 28 mars 2022 15:41)

    20

  • #26

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:42)

    20

  • #27

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:42)

    20

  • #28

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:43)

    20

  • #29

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:44)

    20

  • #30

    KSHWqSdC (lundi, 28 mars 2022 15:44)

    20