· 

Test du Tamron SP 70-200 mm f/2,8 Di VC USD


Ces tests peuvent aussi vous intéresser

 

Canon 135mm f/2.0 L USM

 

Tamron SP 150-600mm f/5.6-6.3 Di USD VC


Tamron SP 70-200 mm f/2,8 Di VC USD


Intro

Le 70-200 f/2.8 est la Rolls ou la Ferrari des téléobjectifs, tous les photographes en rêvent, mais finalement peu l'ont. Il y a deux raisons principales à cela : d'abord le poids et l'encombrement, ensuite le prix... Alors comment faire ? En premier, il va falloir s'accorder du poids. Là il s'agit d'un choix personnel qui aura des conséquences non négligeables sur sa vie de photographe. Le cou devra être musclé si l'on se promène avec, le sac devra être adapté, et pour emmener également des effets personnels, ce genre de sac... Pour le prix, c'est comme toujours à mon avis le marché de l'occasion qui peut sauver les photographes à petit budget (dont je fais partie). Il restera également à faire son choix parmi la petite dizaine de modèles existants...

Mon avis sur les caractéristiques techniques

Bien sûr qu'il s'agit d'un gros cailloux... 20cm de long, 9cm de diamètre et pratiquement 1,5kg sur la balance... Mais il faut ce qu'il faut ! D'autre part, il n'y aura pas de différence majeure entre les marques. Les lois de l'optique sont les mêmes pour tous ! Par contre, il faut bien catégoriser les différentes générations de 70-200 f/2.8. Il y a la première génération sans stabilisation et la seconde avec cette stabilisation. Dans cette seconde génération, apparaissent maintenant des versions 2 (II chez Canon et G2 chez Tamron)... Bref, il faudra choisir avec soin le modèle que l'on achètera. D'une manière générale, plus ils sont récents, plus ils sont lourds, mais plus ils sont bons ! Pour ce test, il s'agit donc du Tamron en seconde génération (avec stabilisation optique) et c'est la première version (G1)...

 

Vous pouvez retrouver toutes les caractéristiques chez LensTip : Tamron SP 70-200 VC

 

Le range :  contrairement à beaucoup, je me sens toujours à l'étroit avec ce range... Et oui, on n'en a jamais assez. C'est étendu, mais justement, on aurait bien tendance à penser que cela suffit dans toutes les situations... Et bien parfois 70mm c'est déjà trop grand, et souvent 200mm cela ne grossit pas assez... Alors tant pis, on fait avec. Sérieusement, ce range est quand même très versatile et cela en fait un très bon objectif pour le portrait et pour détailler une situation ou s'en rapprocher. Maintenant, pour de l'animalier, le 200mm (surtout sur Full Frame) c'est quand même souvent un peu court. Il faut garder cela à l'esprit. Il y a toujours la possibilité d'y adjoindre un multiplicateur. C'est ce que j'ai fait. Avec un 1,4x, cela reste très bon et très exploitable (on a alors un 280mm f/4), avec un x2 (qui donne un 400mm f/5.6), je trouve qu'il y a bien trop d'aberrations et souvent un simple redécoupage et recadrage de la photo est meilleur. Avec nos 20 millions de pixels, cela donne un peu de latitude pour le faire.

 

L'ouverture :  ouverture à 2.8, c'est parfait et cela permet d'avoir de très jolis bokehs (flous d'arrière-plan). Cet objectif est parfaitement exploitable dès la pleine ouverture.

 

L'autofocus :  Autofocus USD (équivalent de l'USM chez Canon et de l'HSM chez Sigma), rapide et silencieux. Bonne accroche, j'ai très peu de problèmes avec. Cela n'a rien à voir avec la version à micro moteur qui équipait la première génération de 70-200 de Tamron.

 

La distance mini de mise au point :  1,3m, c'est un peu beaucoup dans l'absolu, mais chez Canon, on est à 1,2m et Sigma à 1,4m. Avec un rapport de grossissement 1:8, on ne pourra pas l'utiliser en proxiphoto, ce n'est pas là son usage.

 

La stabilisation :  Elle a été mesurée à 3,5eV par LensTip et est donc de très bonne qualité au dessus du Sigma (3eV) mais largement derrière le Canon dernière version qui est à 4,3eV. A l'usage, elle me parait très efficace et il me serait maintenant difficile de m'en passer car je travaille uniquement à main levée...

Mon avis sur la qualité optique

Il s'agit bien là de l'un des meilleurs zooms sur le marché pour le Canon 5DIII. DXO le classe en 3ème position toutes catégories. C'est surtout le premier des 70-200mm. En piqué d'image pur et dur, il est juste derrière le Canon 70-200 L II f2.8 IS USM (20 contre 21), le sigma est lui seulement à 18. En fait, il est assez homogène, les images sont toujours de très bonne qualité (enfin, au niveau du photographe...). Je n'ai jamais l'impression avec ce compagnon de rater des photos à cause de lui. Alors, dès la pleine ouverture, il est très bon, mais en fermant à f/4, il devient excellent (depassant largement les 40lpmm chez LensTip). Les coins de photo sont de bonne qualité aussi, même si ils sont un peu en retrait sur la focale 200mm.

Mon avis sur le terrain

Dans mon sac, ce Tamron a remplacé un duo Sigma 50-150 f2.8 OS HSM DC et une focale fixe Canon 200 mm L II f/2.8 USM quand j'étais encore équipé du Canon 7DII à capteur APS-C. J'y ai retrouvé quasiment la qualité du 50 150 (objectif exceptionnel) et la longue focale de 200 mm. Tout cela était aussi en prévision du passage vers le Full Frame. Il est toujours dans mon sac, et je me force régulièrement à le visser sur le boitier car je sais qu'à chaque fois j'aurai de beaux clichés. Mais bon, quand on l'a au bout du cou, on ne risque pas de l'oublier...

 

Comme déjà dit, le poids et le volume sont quand même un inconvénient dont il faut juger de la pertinence. Pour moi, la qualité vaut l'effort de portage, mais tout le monde ne peut pas avoir le même avis... Si ce poids est trop problématique, il faudra envisager le Canon 70-200 mm f/4 IS USM. Ceci étant, lors de mes randonnées en montagne, il restait à la maison au profit du 150-600mm car 200mm sur full frame, c'est bien trop court pour les marmottes... Le reste du temps, c'était bien lui qui était dans le sac.

Ma conclusion

Un super objectif dont je ne pensais pas me séparer si ce n'était pour la nouvelle version G2... Alors pourquoi avoir préféré le Tamron à ses deux concurrents. Pour le Sigma, il est nettement en retrait en terme de performances, pour le Canon il est nettement en retrait en terme de prix... Voilà, il s'agit de faire des compromis... Car nous n'avons pas parlé du prix, mais en occasion, depuis la sortie de la version G2, ce Tamron 70-200 VC se trouve à 750€. Le Canon a du mal à se négocier en dessous de 1200€ et est plus souvent aux alentours de 1300€. L'équivalence des performances entre ces deux objectifs donne donc l'avantage définitif au Tamron. Bien entendu, quand la version G2 encore supérieure à celui-ci se trouvera en occasion à des prix plus favorables, il sera certainement intéresssant d'opter pour cette nouvelle version.

 

Pourtant, petit à petit, ma pratique a évolué vers les focales fixes. La concurrence dans mon sac entre le 150-600mm et le 70-200mm devenait trop problématique. Deux objectifs de cette taille dans un même sac vous interdit les déambulations de plusieurs heures ! Du coup, à chaque fois, je devais faire un choix. Le souvenir du 200mm en focale fixe a fini de me décider. J'ai finalement opté pour le Canon Ef 135mm f/2.0 L USM ( test à lire ici ). Pour autant, cela n’enlève rien aux qualité du Tamron SP 70-200mm f/2.8 Di VC USD, c'est juste affaire de pratique. Maintenant, je vous invite à lire le test du 135 pour entrevoir les raisons de ma migration progressive vers les focales fixes.

Quelques photos prises avec le Tamron 70-200 mm f/2.8 VC USD


pour résumer...


le Tamron SP 70-200mm f/2.8 Di VC USD

 

Ce que j'ai adoré

- le côté incontournable d'un 70-200 f/2.8

- le piqué d'image

 

Ce qui est bien

- l'autofocus

- la stabilisation

   

Ce que j'ai détesté

- rien

 

 

Ce qui n'est pas terrible

- le poids et l'encombrement

- finalement 200mm sur Full Frame, c'est court

 

 

Objectif qui a remplacé celui-ci

- Canon Ef 135mm f/2.0 L USM ( test ici )

 

 

Ces tests peuvent aussi vous intéresser

 

Canon 135mm f/2.0 L USM

 

Tamron SP 150-600mm f/5.6-6.3 Di USD VC


Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Alex (mardi, 10 octobre 2017 14:38)

    Bonjour,
    le canon L II est plutôt autour de 1500€ en occasion et dépasse toujours les 2000€ neuf dans les magasins conventionnels, le nouveau G2 rattrape le Canon sur tous les points où le G1 était en retrait et le dépasse même sur la stab et la distance mini de map par exemple.
    Si le range du 70-200 ne vous semble pas assez long pour l'animalier, Sigma ne propose pas seulement un 70-200 mais aussi un splendide 120-300 f/2.8, certes d'un autre niveau question budget...encore qu'on peut trouver la 1ère version pour un prix inférieur au 70-200L II.

  • #2

    Beanico (mardi, 10 octobre 2017 15:48)

    Je vous rejoints sur l'ensemble de votre commentaire, mais je n'ai pas encore eu dans les mains la version G2. D'autre part, le Sigma 120-300 f/2.8, hormis l'aspect budget a également une taille et un poids qui vont de paire avec sa qualité... C'est pourquoi, j'ai pris une voie différente avec le 150-600 (Tamron) qui fera l'objet d'un test très prochainement. Vous pouvez tout de même voir ses performances sur mon reportage "les oiseaux d'Oléron".

  • #3

    Alex (mercredi, 11 octobre 2017 13:15)

    J'ai pris la même voie, 70-200 et 150-600 (tous les deux G2, j'ai eu le G1 en 70-200 mais pas en 150-600). Mais si je pratiquais plus le sport/animalier, pour le prix/poids/encombrement des 2 le 120-300 serait un bon compromis avec en complément un TC ou second boitier APS-C, ou mieux encore FF surpixelisé comme D8X0 et 5DS pour avoir le recadrage APS-C équivalent à un boitier APS-C. Mais effectivement, l'inconvénient serait de devoir s'en encombrer dans toutes les pratiques. Bon courage pour votre test, le 150-600 n'est pas un poids plume non plus ;) .