· 

Test du Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM


Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM


Intro

Chez Canon, il existe une série d'objectifs à ouverture constante f/4 très cohérente et de grande réputation. Après avoir analysé les 17-40 f/4 USM (test à lire ici) et 24-105mm f/4 L IS USM (test à lire ici), c'est au tour du télé-objectif 70-200mm f/4 L IS USM de passer sur le grill. 

Mon avis sur les caractéristiques techniques

 

Cet objectif est blanc, signe des "gros" objectifs chez Canon. L'origine de cette couleur était une réponse aux problèmes de dilatation des gros systèmes optiques de la marque. C'est devenu l'un des symboles du haut de gamme Pro de Canon. Pour autant, le 70-200 F/4 L IS qui nous occupe aujourd'hui brille lui par sa compacité et son poids très contenu. La version qui ouvre à f/2.8 pèse le double et fait 3 cm de plus en longueur.

 

Ainsi, dans les 70-200 à ouverture constante, c'est un outil qui s'adresse à ceux qui souhaitent un matériel orienté pro, mais facile à vivre.

 

Vous trouverez tous les chiffres chez LensTip :  caractéristiques du Canon EF 70-200 L f/4.0 USM

 

Le range :  70-200 est souvent considéré comme le range parfait d'un téléobjectif. Il est vrai que cela répond à large panel de situations. Si pour de l'animalier, c'est un peu court, pour du portrait, ce range est très confortable.

 

L'ouverture :   on en revient toujours à cela. f/4 ce n'est pas très grand. C'est un compromis qu'il faudra accepter. Toutefois, ce n'est pas au niveau de la vitesse que l'on sera le plus pénalisé, puisque la stabilisation permet de récupérer largement l'effet de plusieurs valeurs d'ouverture. Non, il s'agit bien de bokeh, de possibilités créatrices. Certes, tout le monde ne semble pas avoir besoin d'une ouverture à f/2.8, mais quand on est habitué à utiliser une grande ouverture et quand on n'utilise peu ou pas de flash, au moins d'un point de vue psychologique, f /ça restreint. Mais n'oublions pas que c'est bien cette pleine ouverture moyenne de f4/ qui permet une telle compacité.

 

L'autofocus :  l'USM est parfait, rapide et silencieux. Là on est sur un grand point positif de cet objectif.

 

La distance mini de mise au point :  1,20 m. rapport 1:4,8. Cette distance est dans la bonne moyenne des 70-200. Le champion est certainement le vieux Tamron 70-200 f/2.8 G2 qui a une distance mini de 95cm seulement. La nouvelle version II du Canon se rapproche elle à 1m. Bref, à 1,20 m, c'est pas mal, mais cela n'en fait pas un objectif taillé pour la proxi-photo.

 

La stabilisation :  Elle est efficace et bienvenue ! LensTip la mesure à 3.5 eV environ ce qui est plutôt dans la bonne moyenne également.

 

La distorsion :  comme souvent sur un téléobjectif, la distorsion est très faible.

Mon avis sur la qualité optique

Nous allons décortiquer les images tests focale par focale. Lenstip obtient de bons résultats lors de leurs tests avec un score d'environ 42 lpmm au centre dès la pleine ouverture à 200mm, mais des résultats un peu moins bons pour les autres focales qui malgré tout, dépassent les 40 lpmm en fermant un peu le diaphragme. Sur les bords, c'est forcément un peu moins piqué, mais la qualité est plutôt bonne, voire très bonne. On devrait donc obtenir des images homogènes. Pour DXO, les scores sont également bons, avec un DXO Mark de 23 et un piqué à 18 (sur 5DIII). Cela le place derrière les versions f/2.8 Canon, mais aussi un peu plus largement derrière le Tamron 70-200mm f/2.8 Di USD VC (test à voir ici).

 

Commençons par les petites focales (70mm et 100mm). Le piqué est de bon à très bon, mais on a déjà pu voir mieux. A noter que les images tests ont été réalisées avec le boitier Canon 5D Mark III. Globalement, l'image est assez homogène, comme attendu. Le piqué maximum est quasiment atteint dès la pleine ouverture et change pas de façon très notable en fermant.

 

Passons à 135mm et 200mm.  Le piqué est légèrement meilleur dans ces longues focales, mais il n'est pas parfait pour autant. Une des particularités de cet objectif reste que le piqué maximum est quasiment toujours atteint dès la pleine ouverture pour ces focales également.

Pour conclure, on a donc bien affaire à un excellent objectif. Ceci étant, au vu de sa réputation, j'attendais un petit cran encore au-dessus. Etant donné qu'une version II vient d'être commercialisée, on peut espérer que ce cran a été maintenant franchi...

 

Pour finir, il est intéressant d'interroger son comportement quand on lui adjoint un multiplicateur de focale. J'ai choisi de tester avec lui le gagnant du comparatif fait il y a quelques temps sur ce même blog ( à découvrir ici ) : le Kenko Telplus 1,5x DG. Cela porte la focale à 300mm pour une ouverture maximum de f/5.6. Est-ce exploitable ? Oui, mais là encore, le piqué non parfait déjà entrevu est encore un peu dégradé par le multiplicateur et l'image en devient moins précise. Je ne suis pas donc convaincu par cette association. Je rappelle à ce propos, que ce Kenko faisait à peu près jeu égal en piqué pur avec le Canon Extender 1,4x II. Alors peut-être que le Canon pourrait être un peu meilleur, mais il n'y aura pas de miracle, les multiplicateurs augmentent la focale mais également les défauts. Notre 70-200 f/4 IS n'est pas exempt de défauts, et cela est donc logiquement amplifié lors de cette association.

 

Passons maintenant au vignetage... Nous sommes en présence d'un téléobjectif, et généralement, ce type d'objectif est peu soumis à des problèmes de vignetage. Alors les images ci-dessous laisse apparaitre un léger effet à 200m et à pleine ouverture, mais pour le reste, c'est difficile à déceler. Donc, le vignetage ne sera pas un soucis sur ce téléobjectif. Un nouveau bon point !

 

Nous finissons ces images tests avec le bokeh max que l'on peut obtenir. Il est clair que le Bokeh max à 70mm n'est pas terrible (c'est lié à la distance mini de mise au point, longue pour une telle focale et à une ouverture maxi relativement faible). Celui à 200mm est par contre très doux et prononcé. En cas d’utilisation en portrait, il faudra donc privilégier les longues focales, ce qui signifie un éloignement important de son sujet.

 

Sortis des tests, l’impression de belle image est bien présente. L’homogénéité globale est en grande partie responsable de cela. Attention toutefois, le crop (recadrage) ne pourra pas être extrême, car le piqué aura ses limites. Voici quelques images réalisées avec ce Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM.

Le match : contre le Tamron SP 70-200mm f/2.8 Di VC USD

Ce match pourrait paraitre contre nature du fait que le Tamron possède une ouverture à f/2.8. Pourtant, il s'agit de comparer des objectifs de tarif à peu près équivalent.  Bien entendu l'encombrement et le poids donnent un sérieux avantage au Canon F/4, mais parlons ici de piqué d'image...

 

Pour rappel, le test du Tamron SP 70-200mm f/2.8 Di VC USD est à lire ici.

 

 

 

Ce comparatif ne vous est proposé qu'à f/4, mais les tendances sont les mêmes pour les autres ouvertures. Le piqué d'image est soit similaire, soit à l'avantage du Canon. Il n'y a qu'à 135mm que le Tamron semble prendre le dessus. Cela confirme donc la très bonne tenue du Canon, bien à la hauteur de sa réputation de très bon zoom.

 

La question est donc de le comparer à deux focales fixes, le Canon EF 135mm f/2.0 L USM ( test à lire ici ) et le Canon EF 200mm f/2.8 L USM II ( test à venir ). Étonnamment, notre zoom Canon 70-200 F/4 L IS possède un piqué (à f/4.0) très proche de celui de la focale fixe Canon 135 f/2 L. Ce dernier ayant la réputation d'un piqué exceptionnel (ce que je n'ai par ailleurs pas forcément confirmé lors de mon test), je le pensais quand même plus au dessus du zoom... Par contre, le Canon 200mm f/2.8 L II est un vrai cran au-dessus (Sans compter qu'il a été testé avec le 5D4, à priori plus exigeant...), alors qu'il n'a pas forcément la même réputation que le 135... Comme quoi...

 

Conclusion de ces matchs : il est peu aisé de donner un gagnant toutes catégories à ces comparatifs. Toutefois, il est indéniable que le Canon EF 70-200mm f/4.0 L IS USM fait face avec honneur aux différents concurrents. On peut donc le déclarer vainqueur au général, mais le Tamron 70-200 f/2.8 VC est meilleur à 135mm et ouvre plus grand, à 200mm, c'est la focale fixe de Canon qui est largement au dessus (et qui ouvre à f/2.8). Alors, nous reparlerons dès le paragraphe suivant de versatilité...

 

 

Mon avis sur le terrain

Dès le départ, j'ai évoqué le côté "facile à vivre" de cet objectif. Il combine ouverture constante, bon range dans un encombrement très maitrisé. Sur le terrain, bien sûr, c'est des éléments qui vont compter. Alors c'est un bon compagnon, agréable et à l'aise sur tous les terrains. Il remplit parfaitement son rôle. Le côté blanc est à voir... On a l'impression d'être grand reporter, mais il est un peu petit pour cela. D'un autre côté, c'est quand même un peu voyant...
Quand on sort d'un 70-200 à f/2.8, la première impression c'est qu'il est petit et léger... La qualité de fabrication est très valorisante et on a quand même toujours cette agréable sensation de jouer dans la "cour des grands".
Passons à l’utilisation proprement dite. Il tombe bien dans la main, il est silencieux, précis dans ses bagues. La stabilisation est vraiment la bienvenue et fonctionne bien. L'ouverture à f/4 est finalement peu pénalisante dans bon nombre de situations, mais en portrait, dans les petites focales, il n'est pas du tout à son aise. Je me dois donc de faire une différence dans les utilisateurs : pour du reportage, témoignage de vie ou d'évènements de vie, c'est un super choix. Toujours, là, peu pénalisant dans le transport, il sera fidèle. Par contre, pour du plus créatif, pour du portrait, pour exploiter les profondeurs de champ, il est quand même plus limité. Dernier point, pour de l'animalier, le 200mm est trop court (au moins sur Full Frame) et l'association avec un multiplicateur de focale ne m'a pas forcément super convaincu.
Dans le sac, il est entre deux eaux. Trop grand pour être stocké en position verticale (entre 13 et 15cm maxi dans la plupart des sacs), il est quand même moins encombrant qu'un 70-200 à f/2.8 qui fera en général 3 cm de plus.
Et les images ? Pas mal, mais j'ai trouvé un taux de gâche un peu plus important que ne l'aurais attendu. Parfois l'accroche de l'AF n'a pas été parfaite et l'image un peu floue. Par contre, certaines photos sont très piquées. Voilà, c'est un bon objectif, mais qui à l'instar du Canon 24-105 f/4, me semble un peu trop neutre. Cela convient certainement à beaucoup de photographes, mais ce que j'aime chez Canon, c'est un un rendu de couleur chaud, des contrastes un peu poussés... Et là... Je reste un peu sur ma faim.
Pour finir, je me retrouve souvent à vouloir pousser cet objectif dans ses retranchements pour avoir un bokeh, pour avoir du relief dans mon image. Du coup, la plupart du temps, c'est entre 135 et 200mm que je me retrouve... En rappelant que dans mon sac il y a déjà un gros super-téléobjectif (le Tamron 150-600 G2 à découvrir ici) et que je privilégie pour ma pratique des focales fixes... Cela explique aisément que ce très bon 70-200 n'a pas sa place dans mon équipement de base, et que je lui préfère les Canon 135mm et Canon 200mm en fixe.

 

Ma conclusion

Ne boudons pas notre plaisir, nous avons ici affaire à un objectif de haut vol. Un vrai catégorie L, un objectif blanc de chez Canon ! Son piqué est très bon, mais pas exceptionnel. Il est très léger et d'un volume très faible pour un 70-200 à ouverture constante. Pour atteindre tout cela, Canon a fait un certain nombre de compromis, dont le plus évident est l'ouverture à f/4.0.
A chacun de voir si ces compromis sont rédhibitoires ou pas. C'est fonction de son utilisation. Pour commencer avec un 70-200, c'est un très bon choix. Pour faire de la photo un peu plus particulière, un peu plus créative, je ne pense pas que cela soit le meilleur choix. Moi je préfère avoir quelques focales fixes à la place. Ça pèse plus lourd dans le sac, mais pas autour du cou lors de l'utilisation. De plus, la présence d'un super-téléobjectif de 150-600mm ne m’impose pas la présence d'un zoom intermédiaire.
Quand à choisir un 70-200 f/2.8 à la place de ce Canon qui n'ouvre qu'à f/4, là encore, il est bien difficile de trancher définitivement, tant chacun a ses qualités et ses défauts. A chacun de choisir, mais de toutes façons, au prix où on le trouve maintenant en occasion, vous ne pourrez pas faire un mauvais achat. Ce n'est déjà pas si mal, c'est même un achat rassurant, une valeur sure, bien plus convaincant que le 24-105mm f/4.
Depuis quelques mois, il faut également compter sur une concurrence de deux nouveaux produits. En premier Canon a sorti une version II, certainement meilleure, mais également plus onéreuse. Le second concurrent est Tamron qui vient de positionner un 70-210 F/4 à 850€ neuf... La conséquence directe est quand même une baisse des prix en occasion pour le Canon 70-200 F/4 IS dont on peut profiter aisément (il a en moyenne chuté de plus de 150€). Il faut aussi parler de la version non stabilisée. Elle est clairement en retrait sur le piqué et l'absence de stabilisation allié à l'ouverture f/4 limite encore plus ses capacités. Je conseille donc de prendre la version IS.

Quelques photos prises avec le Canon EF 70-200mm f/4.0 L IS USM,
Les photos sont classées par focale et ouverture croissantes.


pour résumer...


Le Canon EF 70-200mm f/4.0 L IS USM

Ce que j'ai adoré

- le range

- la qualité maximale dès

la pleine ouverture

 

Ce qui est bien

- le piqué d'image

- l'autofocus

- Le poids


Ce que j'ai détesté

- rien

 

 

Ce qui n'est pas terrible

- l'ouverture à f/4.0

 

Objectifs testés que je préfère à celui-ci

- Canon EF 135mm f/2.0 L USM ( test à lire ici )

- Tamron 150-600 mm f/5-6.3 Di VC USD G2 ( test à lire ici )

 


Retrouvez les tests complets des autres sites sur le Canon EF 70-200mm f/4.0 L IS USM :

 

testé chez LensTip

testé chez Photozone

testé chez SL-Gear

 Ces tests peuvent aussi vous intéresser

 

Test du Canon EF 135 mm f/2.0 L USM

Test de l'objectif Canon EF 135 mm f/2.0 L USM. L'avis de Béanico.

 

Test du Canon EF 100 mm f/2.8 L Macro IS USM

Test de l'objectif Canon EF 100 mm f/2.8 L Macro IS USM. L'avis de Béanico.

 

Test du Tamron SP 150-600 mm f/5-6.3 Di USD VC G2

Test de l'objectif Tamron 150-600 mm f/5-6.3 Di VC USD G2. Le test et l'avis de Béanico.

 

Test du Canon EF 24-105 mm f/4 L IS USM

Test de l'objectif Canon EF 24-105 f/4 L IS USM. Le match avec son équivalent chez Sigma, le 24-105 A f/4 OS HSM. L'avis de Béanico sur ce si célèbre objectif.

   

Écrire commentaire

Commentaires: 0