· 

Test du Sigma Tele-Converter 1.4x Ex DG


Préambule - Lors de ce test, pour simplifier les comparaisons et comme 8 autres multiplicateurs seront testés, je donne ici la valeur d'ouverture et la focale imposées à l'objectif sans tenir compte de la présence du multiplicateur. En réalité, la présence du multiplicateur modifie ces valeurs, pour faire simple, ces valeurs sont également multipliées par le facteur du multiplicateur (ici 1,4x). Ainsi, un 100mm f/2.8 devient en réalité un 140mm f/4.0. Vous retrouverez plus de détails sur le fonctionnement d'un multiplicateur sur la page de présentation qui leur est consacrée :

les multiplicateurs de focale.

 

Le test du grand vainqueur de ce comparatif : Kenko 1,5x Téléplus MC DG


Sigma Tele-Converter 1.4x Ex DG


Intro

Pour ce deuxième test concernant les multiplicateurs de focale, nous allons balayer les performances du Sigma Tele-converter 1,4x EX DG. Ce n'est pas le dernier Sigma (le TC-1401 qui sera testé également), mais une version plus ancienne. La mention DG indique une version adaptée aux appareils numériques. Il existe une version encore plus ancienne (sans la mention DG, test à venir également). Ce multiplicateur m'a accompagné pendant près de 2 ans. Sur le Canon EOS 7D Mark II (test à venir), puis sur le Canon ESO 5D Mark III (test ici), il fut un bon compagnon. C'est donc un produit intéressant à découvrir, d'autant plus que son rapport qualité prix est très bien placé...

La compatibilité

La conception :  Ce multiplicateur se situe au milieu du concours concernant l'encombrement. Il est moins épais que le Canon Extender 1,4X II (test ici) mais plus que les Kenko... D'autre part, la lentille frontale dépasse un peu, mais beaucoup moins que sur le Canon. La compatibilité mécanique avec les objectifs sera donc meilleure qu'avec le Canon, mais moins qu'avec les Kenko.

En terme de largeur de lentille, le même classement peut-être effectué, moins large que le Canon et plus que les vieux Kenko (les récents sont similaires au Sigma). De même, on remarquera que les derniers Sigma ou Tamron ont des lentilles plus larges. Du coup, il faut s'attendre à un vignetage supplémentaire lors de l'utilisation de ce multiplicateur.

Au final, la compatibilité mécanique est meilleure que chez Canon. Sur les 5 objectifs qui vont servir de tests, 3 sont associables avec le Sigma Tele-Converter 1.4x Ex DG ( seulement 2 pour le Canon). L'objectif qui se rajoute est le Canon EF 100mm f/2.8 L IS USM Macro (test ici)  et  c'est un point très important, car avec un objectif macro, le champ des possibilités d'utilisation de ce complément s'accroit énormément !

 

L'autofocus - Pour l'autofocus, on retrouve un comportement assez similaire au Canon. Sur le 100 macro, l'AF fonctionne, mais attention, il patine un peu et la vitesse de mise au point est fortement ralentie, mais globalement, on utilise sans soucis l'autofocus. Pour le 135mm, la présence du multiplicateur est même quasi transparente, AF nickel. Et de nouveau, ça coince avec les Tamron 150-600mm en version G2. Si vous avez la version G1, pas de problème, je les ai associés pendant longtemps et l'AF fonctionne bien, mais forcément moins réactif. Pour le G2, l'objectif détecte sa présence et l'analyse comme un doubleur de focale et se bascule en mode AF manuel ! Bref, dans le viseur, pas d'AF, mais en liveview (visée sur écran) cela fonctionne (bien en 150mm, plus limite en 600mm avec patinage et ratage du point régulièrement).

 

Ci-dessous, un tableau résumant la compatibilité de Télé-Converter Sigma 1,4x Ex DG.

Mon avis sur la qualité optique

Donc sur le papier, on s'attend à avoir un vignetage plus prononcé, ce qui va se confirmer. Par contre, quelle qualité va-t-on obtenir avec ce complément optique ?

Le piqué - De mon avis, le piqué d'image est très bon. Il faut tout de même faire quelques remarques. D'abord, à pleine ouverture le 100mm macro associé à ce multiplicateur donne de très bons résultats. Ce n'est pas le cas pour le 135mm. A pleine ouverture, il y a un voile sur les photos... Si on ferme à f/2.8, plus de problème. Cela reste donc tout à fait utilisable. Ce phénomène de diffraction sur ces grandes ouvertures est certainement lié à la largeur des lentilles du télé-converter Sigma. Cela explique aussi que ce phénomène n'apparaissait pas avec le Canon Extender 1,4x II. A 600mm, sur le crop 100%, on sent bien qu'on approche des limites, mais c'est loin d'être mauvais (on est tout de même à une focale réelle de 840mm !)

Le vignetage - Le vignetage est très présent à pleine ouverture, mais s'estompe fortement quand on ferme. Toutefois, associé au Canon 135mm, on le voit encore à f/5.6.

 

Le match - Pour être complet, sur les exemples ci-dessous, c'est bien un match entre le Sigma tele-converter 1,4x Ex DG et le Canon Extender 1,4x II qui peut éclairer encore un peu plus le choix à faire. Donc, à droite, Canon, à gauche, Sigma !

Alors, victoire à qui... Et bien pas si simple. Franchement, chacun a ses points forts... et ses points faibles ! Avantage à Canon sur le vignetage, et sans contestation possible (on a vu que c'est le résultat de la largeur des lentilles). Pour le piqué, monté sur le 600mm, il y a clairement un avantage au Canon. Monté sur le 135mm, l'affaire est moins évidente, si on oublie la pleine ouverture et la diffraction déjà mentionnée, les crops 100% au centre sont difficiles à départager (peut-être un très léger avantage à Canon...), et si l'on regarde sur le bord de l'image (photos des tuiles de faitage), l'avantage est clairement cette fois vers Sigma qui présente donc une image plus homogène ! Au niveau compatibilité, avantage à Sigma et côté prix, avantage à Sigma...

Ma conclusion

La conclusion de ce test est que nous avons encore affaire ici à un très bon multiplicateur de focale. Le Sigma Tele-converter 1,4x Ex DG tient la route et sur de nombreux points. Il n'est pas parfait, mais ses concurrents non plus ! Le piqué d'image est très bon et conserve bien les qualités des objectifs qu'on lui associe. En terme de compatibilité, le fait de pouvoir l'associer à un objectif macro comme le Canon EF 100mm L IS USM Macro (test ici) est un atout non négligeable sur la concurrence (Canon et Tamron). Le prix est franchement plus qu'abordable (100€ en occasion). Dans le match contre le Canon extender 1,4x II (test ici), il est loin de faire pâle figure... Si le Canon est certainement un meilleur optiquement au centre de l'image (c'est plus discutable sur les bords), il est aussi 2 fois plus cher et son utilisation plus limitée. Il y a bien aussi ce vignetage un peu plus important et présent, mais cela se traite en post traitement.
C'est donc assez naturellement que mon choix s'est porté sur ce Sigma. Il est resté dans mon sac pendant au moins 2 ans et m'a permis quelques belles photos animalières dont vous trouverez quelques exemples ci-dessous.

Retrouvez les tests des autres multiplicateurs sur beanico-photo :

 

Les multiplicateurs de focales

 

Le test du grand vainqueur de ce comparatif : Kenko 1,5x Téléplus MC DG

Écrire commentaire

Commentaires: 0