Historique de mon équipement


1980

J'ai commencé la photo à l'adolescence. Mon premier appareil était un Kodak Ektra 200 reçu en cadeau au début des années 80, peu de temps après sa sortie. Appareil de poche, il m'a permis de faire mes premières armes...


1982

En grandissant, j'ai commencé de plus en plus fréquemment à utiliser mon premier reflex. Il s'agissait d'un Minolta XGM acquis par mon père quelques mois auparavant. C'était un très bon boitier avec lequel j'ai acquis les principes de fonctionnement d'un réflex, avec la présence de la priorité vitesse ou ouverture. Il n'y avait pas encore d'autofocus, on travaillait en manuel avec un verre de visée doté d'un stigomètre. Ci-dessous une image permettant de se donner une idée du fonctionnement. Pour résumer, il suffit de viser une ligne, quand la mise au point n'est pas bonne, la ligne est en deux parties discontinues dans le centre du viseur. Cala fonctionnait vraiment très bien, et quand je me mets aujourd'hui en manuel sur mon réflex numérique, qu'est-ce que je regrette de ne pas avoir cet outil...

D'année en année, cet appareil finira par être le mien, mon père ayant délaissé l'activité de photo à mon profit. Le boitier était équipé d'un 50mm Minolta et nous avions un téléobjectif Tokina 80-200mm de très bonne qualité optique également.

 

Je l'ai gardé presque dix ans, j'ai pris beaucoup de plaisir avec cet équipement et ma passion pour la photo n'a jamais cessé depuis...


1991

Alors qu'il arrive en fin de vie, en cette fin d'année 1991, je craque pour un pack Canon Eos 650 + Canon EF 35-80 + Canon EF 80-200 proposé en prix d'entrée de gamme... C'est mon entrée dans le monde Eos de Canon... C'est pour moi la découverte de l'autofocus. On s'y fait très vite ! Pendant près de 10 ans, je vais avec cet équipement parfaire ma technique et entrer dans la modernité grâce à l'ergonomie Canon à laquelle je m'adapte de suite et que l'on retrouve toujours aujourd'hui sur la gamme Eos Digital. Au niveau qualité, le boitier Eos 650 est un très bon boitier, par contre les objectifs étaient moyens, mais à l'époque avec mes moyens d'étudiant, ils ont répondu à mon besoin. Il ne faudrait certainement pas les remonter sur mon 5DIII, ils n'y feraient certainement pas bonne figure !


2000

Le numérique est maintenant arrivé... D'abord sur de petits appareils. A cette époque, je possède un magasin informatique, je vais donc voir passer pas ma de matériel et c'est le Canon Ixus Digital qui va être le premier à avoir mon intérêt. Il fait 2Mp (à l'époque, c'est beaucoup !). En fait cela permet avec des photos réussies d'imprimer en A4. Ce n'est déjà pas si mal. On est à la limite basse acceptable en terme de résolution, mais on se contente de cela à cette époque.

 

C'est sûr que l'on perd la versatilité du réflex, mais l'appareil loge dans la poche. C'est une nouvelle pratique. Plus de pellicule, plus de développement. On a peine aujourd'hui à imaginer le changement que cela représentait !

Et voici quelques photos réalisées avec, il est clair que ce n'était pas la qualité de nos appareils d'aujourd'hui !


2001

C'est donc très vite que je passe sur un appareil permettant plus de lattitude... C'est le Canon Powershot Pro 90 IS. C'est un drôle d'appareil sur le marché à ce moment là. D'abord, ce n'est pas un appareil de poche. C'est finalement l'un des premiers bridge. Il est précurseur sur bien des points ! Un vrai téléobjectif avec stabilisation, un écran rotatif et un capteur de 2,6 Mp. De ce point de vue, ce n'est pas encore ça. Pour le reste, une superbe optique et des rendus d'image qui dépassaient souvent ce que j'avais connu sur mon réflex argentique ! J'ai vraiment adoré cet appareil, mais la technologie avançant très vite, c'est le nombre de pixels qui va rapidement le rendre obsolète.

Et voici quelques photos réalisées avec, il est clair que le piqué d'image n'était pas si mauvais et que nous avions là un très bon appareil.


2002

C'est donc la course aux pixels qui commence ! On passe à 4Mp avec le Canon Digital Ixus 400. Je retourne sur un appareil compact de poche. On perd le téléobjectif du Pro 90... Mais pour autant, cela restait un petit appareil sympa qui faisait de très bonnes photos.

Et voici quelques photos réalisées avec.


2003

Premier essai de reflex numérique : le Canon eos 300D. On arrive à 6Mp ! Étonnamment, ce n'est pas un appareil qui va me laisser un grand souvenir... Encombrant par rapport aux autres numériques et à ce moment-là, je n'ai que le 18-55 livré avec. N'étant pas convaincu par mon retour au réflex, je n'investirai pas sur un autre objectif. Et puis, il faut le dire aussi, ce 300D à sa sortie est très cher. Je vais donc le tester longuement, mais je ne le garderai pas !

Et voici quelques photos réalisées avec.


2004

C'est alors le temps de revenir vers le monde des bridges... C'est le Canon Powershot G3. Retour à un format un peu plus compact. Retour à 4Mp... Tarif plus raisonnable aussi. Voilà également un appareil qui me laissera un très grand souvenir. Très belle optique, très lumineuse.

Et voici quelques photos réalisées avec.


2006

Canon fait évoluer son concept et sort le Powershot Pro 1. Révolution, on passe en 8Mp ! Là encore, l'optique est de très bonne qualité, on peut tout passer en mode manuel. Encore un bien bel appareil et de bons souvenirs !

Et voici quelques photos réalisées avec.


2008

En cette année 2008, je fais des infidélités à Canon... J'arrête mon choix sur un bridge Panasonic, le DMC-FZ18. 8Mp comme le Canon Pro 1 qu'il remplace, mais surtout un zoom bien plus puissant. C'est la course à l'armement... Bilan, c'est également un bon appareil qui va m'accompagner quelques temps !

Et voici quelques photos réalisées avec.


2011

C'est maintenant vers Nikon que je me tourne, toujours en bridge. Je choisis le Coolpix P500. Les pixels augmentent : 12Mp. Oui, mais, oui mais... Petit capteur, gros nombre de pixels, cela veut dire de tous petits photosites. Je vais beaucoup apprécier le capteur rétro éclairé qui permet des choses sympa en faible lumière, mais globalement, je trouve que le piqué, le rendu de couleurs n'est pas au niveau où je l'attends. Plus les années passent, plus je me dis ça... C'est la limite des systèmes à gros pixels, gros zoom mais faible encombrement...

Et voici quelques photos réalisées avec.


2013

Alors, l'évidence me sauta au visage, il était temps de revenir à la base, au réflex... Canon, bien sûr ! L'EOS 40D va être le premier de la série à rejoindre mon sac ! Il est d'occasion et je l'équipe avec des objectifs premier prix pour débuter. Et tout d'un coup, tout me revint en mémoire... Je venais de retrouver le plaisir de la photo pour la photo... 10Mp et un très bon boitier pour apprendre et prendre en main un réflex semi-pro.

Et voici quelques photos réalisées avec.


2014

Et maintenant, je passe au 50D (toujours d'occasion). 15Mp... Et surtout les premiers micro réglages d'AF qui permettent d'obtenir un piqué encore meilleur. J'avance aussi sur les objectifs... C'est mon premier 70-200 f/2.8... Vraiment le premier boitier numérique où je sens un potentiel fabuleux !

Et voici quelques photos réalisées avec.


2015

Comme il faut savoir sauter sur la bonne occasion, je passe alors au Canon Eos 7D... Encore un bon en avant ! Mais quel plaisir ce boitier... Bon il est lourd mais il est bon ! Et on gagne encore des pixels... 18Mp ! Les fichiers prennent de l'embonpoint ! A sa sortie en 2009, c'etait le meilleur boitier APS-C sur le marché (au moins chez Canon), et en 2015, seul son successeur le 7D II sorti fin 2014 lui est supérieur... (même si le 70D peut le dépasser dans certains domaines).

Et voici quelques photos réalisées avec.


2016

Puis comme les nouveautés me font de l'oeil, je finis par dégoter un Canon Eos 7D Mark II à un prix raisonnable en occasion. Et là c'est encore une claque ! 20Mp, mais surtout une montée en iso bien meilleure et un module AF de folie ! Quel boitier ! Ce sera mon dernier APS-C... C'est aussi le temps de mes premiers objectifs macro.

Et voici quelques photos réalisées avec.


2017

2017, c'est le début du site beanico-photo... C'est aussi mon passage au monde du Full Frame avec le Canon 5D Mark III. 22Mp, ça monte, ça monte... Là encore, c'est un nouveau monde. On monte en ISO... Mais ce boitier, vous pouvez en lire le test sur ce site, c'était l'un de mes premiers... ( test à lire ici ).

Et voici quelques photos réalisées avec.


2018

Et depuis 2018, c'est le Canon Eos 5D mark IV qui est dans mon sac... ( Test à lire ici )