· 

Test du Canon EF 35 mm f/2.0 IS USM



Canon EF 35 mm f/2.0 IS USM


Intro

Voici un objectif prometteur. Le prix est très contenu, c'est la marque référence, c'est un poids plume... Mais ce n'est pas un objectif de la série professionnelle (les fameux "L"). A quoi peut-on donc s'attendre ? Et si il est bon, ne serait-ce pas l'objectif parfait ? Non, cela n'existe pas... A moins que... Test à découvrir de suite  !

Mon avis sur les caractéristiques techniques

Ce Canon EF 35mm f/2.0 IS USM en promet donc beaucoup. Il faut tout de suite le différencier de son prédécesseur dont seules les 2 lettres IS permettent de le reconnaitre. La formule optique de l'ancien modèle a été grandement améliorée, mais surtout, l'objectif s'est vu doté d'une stabilisation (Image Stablizer) qui va bien aider le photographe dans les conditions extrêmes.

 

Le poids est vraiment une énorme surprise. Seulement 335g ! On se dit forcément que le recours au plastique doit être important, comme de coutume chez les objectifs non L de Canon. Ce n'est pourtant pas le cas ici. L'objectif est bien construit, bien fini et il donne une vraie sensation de qualité (rien à voir avec les 50mm f/1.8). Les dimensions sont à la fois très contenues et tout de même, quand on l'a dans la main, il parait plus gros que sur les photos... Il s'adapte bien entendu parfaitement au boitier EOS 5D mark III ( test à lire ici ). J'aime assez la prise en main de ce couple, mais c'est surtout avec le EOS 5D mark IV ( test à lire ici ) qui est plus léger, que l'ensemble donne une impression de légèreté (bien entendu toute relative) que l'on appréciera forcément beaucoup sur le terrain.

 

Vous pouvez retrouver toutes ses caractéristiques chez LensTip : Canon 35 mm f/2.0 IS USM

 

 

La focale :  35mm, c'est l'une des focales considérée comme la plus proche de l'oeil humain (lire ici la définition de l'objectif standard). Si en Full Frame, la question entre 50mm et 35mm se pose, sur un APS-C, c'est clair que le 35mm est le meilleur candidat. Alors sur un FF, pourquoi opter pour le 35mm à la place du 50 ? C'est la multiplication des pixels qui a permis cette bascule. En focale fixe, avec 20 millions de pixels, il vaut mieux avoir la possibilité de recadrer un peu si il faut (croper) que de manquer de recul. En bref, à l'usage, un 35mm répond à plus de situations que le 50mm.

 

L'ouverture :  f/2,0, c'est mieux que f/2.8 ou f/4.0 qui sont les ouvertures que l'on retrouve sur les zooms, mais on est loin du f/1,4 du Sigma Art 35mm mais un peu plus proche du f/1.8 du Tamron SP 35mm. On a donc ici un avantage de la focale fixe par rapport au zoom, mais la concurrence fait beaucoup mieux ! Pourtant, à y regarder de près, ces meilleures ouvertures se paye cash sur le poids (de 1,5 à 2 fois plus lourds) et l'encombrement (1,5 cm de plus) ! Il faudra faire ses choix, une fois de plus. Notez que je ne parle même pas du Canon f/1.4 II L qui vaut trois fois le prix de celui-ci, qui est encore plus lourd que le Sigma et atteint les 10cm de long...

 

L'autofocus :  l'USM de Canon est toujours aussi bon. Franchement, rien à dire dessus, même en faible lumière, je le trouve assez réactif.

 

La distance mini de mise au point :  24cm, on est dans la moyenne. Le Sigma est à 30cm alors que le Tamron est à 20cm. Ce n'est pas du macro, mais on peut s'approcher relativement près de son sujet.

 

La stabilisation :  La stabilisation IS de Canon est éprouvée, connue et reconnue. Sur notre 35mm de ce test, elle a été mesurée à 3eV par lenstip et c'est un très bon résultat, le Tamron obtenant un résultat similaire. Rappelons que le Sigma est dépourvu de stabilisation. Sur des photos en faible éclairage, en intérieur, en salle de spectacle par exemple, l'assistance d'un tel équipement est très confortable et le taux de gâche (photos ratées) est très amoindri.

Mon avis sur la qualité optique

La série de photos ci-dessous permet de se donner une bonne idée du piqué d'image délivré par le Canon EF 35mm f/2.0 IS USM. Il est très bon, même excellent ! La première série est l'image plein format. En dessous, les détails Crop à 100% au  centre, puis au bord. Un point que je n'aborde pas forcément souvent est également à l'honneur ici, c'est la distorsion très faible (moins de 1%).

Sur les photos plein format, ce qui frappe de suite est l'impression de netteté et d'homogénéité. Tout cela se confirme quand on étudie dans le détail les images. Au centre c'est vraiment excellent. Et même si on sent une légère baisse du piqué à pleine ouverture, cela reste de très bon niveau. Sur les bords, c'est propre, mais en fermant un peu, le piqué devient également très bon.

 

Pour résumer, pour un objectif dans cette gamme de prix, le piqué est excellent !  Pour info, sur Lenstip, on obtient un très haut score de 46 lpmm au centre, un Dxomark Score de 33 (pour piqué de 20)  et un "Highly Recommanded" sur photozone. Que de bons tests ! Dxo le classe même comme le meilleur objectif Canon sur 5DIII et second sur 5DIV, ce n'est pas rien pour un objectif à 500€ qui surclasse donc des objectifs dont le prix est jusqu'à 2 ou 3 fois supérieur.

 

Il m'a paru aussi intéressant de comparer le piqué à 100% donné par cet objectif quand il est monté sur un 5D III et sur un 5D IV. En effet, la montée à 30 millions de pixels pour la même taille de capteur permet d'entrevoir les limites de certains objectifs. Étonnamment, celui-ci se tient encore parfaitement, démontrant encore que l'on a bien affaire ici à une qualité otique de très haut de gamme vendue dans une gamme de prix de moyenne gamme.

Parlons vignetage et bokeh. Même à pleine ouverture, le vignetage n'est pas très prononcé. Il est bien là, mais très facile à corriger en post production. A f/2.8, c'est déjà difficile à discerner. Encore un bon point... L'ouverture à f/2.0 associé à une distance mini de mise au point relativement faible donne des possibilités intéressantes, mais bien entendu on pourra faire un peu plus avec le Tamron concurrent comme on pourra le voir dans le match ci-dessous.

Quelques photos permettent également de plaider encore un peu plus pour sa qualité.

Le match contre le Tamron 35mm SP Di VC USD

Le test complet du Tamron est à venir, mais il est important de pouvoir comparer le "petit" Canon à des objectifs plus récents et offrant de meilleurs caractéristiques (notamment l'ouverture). Il faut rappeler ici que le poids et l'encombrement du Tamron sont plus importants. Il est également plus onéreux avec un prix neuf dépassant les 650€ (450€ en occasion). Alors place aux images :

Au bilan, on peut prendre conscience une fois de plus que ce n'est pas parce que c'est plus lourd et plus cher que c'est meilleur ! Au centre, à pleine ouverture, le Canon est vraiment meilleur, et même en fermant de plusieurs crans, le Tamron arrive juste à faire quasiment jeu égal avec le Canon. Sur les bords, à pleine ouverture, petit avantage au Canon, et quand on ferme, c'est un très gros avantage pour le Canon dont nous avons déjà salué l'homogénéité. On remarquera également que les franges violettes restent très importantes sur le Tamron même en fermant à f/4.5 alors qu'elles disparaissent totalement à f/4.0 sur le Canon. Encore une fois, cela va participer à l'impression de netteté et d'homogénéité des images produites.

 

Il nous reste à comparer le bokeh max et le vignetage où on doit s'attendre à un avantage du Tamron de par ses caractéristiques mécaniques. Sur les photos ci-dessous, on retrouve bien un bokeh plus prononcé dû à une plus grande ouverture et un vignetage légèrement moins prononcé.

Victoire donc du Canon pour son piqué d'image qui compense une plus faible ouverture et un vignetage un peu plus prononcé. Bien entendu, cette victoire est largement amplifiée par l'encombrement, le poids et le tarif du Canon !

 

 

 

Le match avec le Sigma 50mm EX DG Macro

Comme noté en intro de ce test, le choix entre 35mm et 50mm est affaire de goût. Je n'ai toujours pas réussi à trancher, alors les deux sont dans mon sac. Il faut dire également que les tarifs de ces deux objectifs étant très raisonnables, je peux me le permettre. Et puis il est toujours utile de comparer les points de vue différents qu'ils vont pouvoir délivrer. Vous pouvez bien entendu retrouver le test complet du sigma sur ce site ( à lire ici ).  Ce match est réalisé sur le Canon Eos 5D Mark IV (test à venir).

A regarder de près ce match, je comprends mieux mon indécision ! Alors certes, le 35mm offre une vue plus large, mais le Sigma et son architecture macro permet de s'approcher des sujets et de réaliser des bokehs impressionnants. Le piqué d'image est très bon des deux côtés avec certainement un léger avantage au Canon. Je peux d'ailleurs préciser que sur les bords en fermant un peu, on ne voit que peu de différence également. Décidément, l’ancêtre Sigma 50mm f/2.8 Ex DG Macro est toujours aussi incroyable (rappelons que l'on peut le trouver à moins de 200€ en étant patient !)...

 

 

 

Mon avis sur le terrain

Alors reste le terrain... Me croirez vous si je dis que je n'aime pas cet objectif ? Et pourtant ce fut longtemps la vérité... Il y a quelque chose qui m'a toujours rendu mal à l'aise dans mes prises de vues. Il n'est pas impossible que cela soit purement psychologique, de l'ordre de l'irraisonnable... Alors j'ai tout essayé pour le faire disparaitre de mon sac... Et puis il n'y a pas, c'est le meilleur compromis en 35mm (Je n'ai pas encore eu l'occasion de tester le Sigma 35 art, ni les Canon L). Et plus je l'utilise, et plus je le découvre. Certains objectifs vous séduisent de suite, d'autres pas, malgré toutes leurs qualités. Il fait partie de ceux-là.
Alors que je suis en train de me transférer vers le boiter 5DIV, il me séduit encore plus, car l'ensemble devient plus équilibré en terme de poids et centre de gravité. Alors je me dis que c'est peut-être ça qui me gênait sur le 5DIII : la prise en main globale. On est là dans le purement subjectif, mais les sensations lors de la prise de vue font partie aussi du plaisir du photographe sur le terrain. Avec le 5DIV et ses 100g de moins, tout change. Je suppose alors que sur un 6D, le Canon 35 IS sera également très bien équilibré.
Bref, je l'aime de plus en plus et je crois qu'il va maintenant devenir l'un de mes objectifs préférés.  A l'usage, entre le Sigma 50 Macro et lui, au moins 75% des photos passent par le 35. Je finis par cantonner le 50mm pour son usage plus macro. Si cous suivez aussi mes reportages, sur le carnet de voyage fait en Italie ( à découvrir ici ), j'utilisais souvent le couple 35mm / 135mm en extérieur et le couple 20mm / 90mm en intérieur. En effet, parfois même le 35mm me parait un peu long. Vous pouvez donc retrouver beaucoup d'exemples de photos faites avec ce 35mm dans mes images.

Ma conclusion

Il reste donc à conclure ce test du Canon EF 35mm f/2.0 IS USM. Tout a été dit, c'est un excellent objectif pour un prix quasi modique au vu de sa qualité optique. Il ne tient pas de place et il est léger. Que demander de plus ? Il n'est pas parfait, on doit pouvoir trouver mieux... Ce n'est pas possible à ce prix. Je crois que je me suis souvent dit cela. Alors j'ai testé et retesté d'autres 35mm (en fixe ou en zoom) et c'est toujours le Canon 35 IS que je garde.  Vous pouvez donc y aller c'est du sérieux et ce n'est pas parce qu'il n'y a pas écrit L sur le fût que c'en est pas pour autant un objectif de haut vol et de très haut de gamme.

 

Bien sûr qu'il y a des compromis dans cet objectif comme pour les autres, mais pour une fois, on ne peut pas se dire qu'il est bon, pour le prix ! Non, il est bon dans l'absolu ! Le seul véritable compromis qu'il faut accepter, c'est l'ouverture que l'on aurait pu espérer un peu plus grande... On en veut toujours plus...

Quelques photos prises avec le Canon EF 35 mm f/2.0 IS USM


pour résumer...


le Canon EF 35mm f/2.0 IS USM

 

Ce que j'ai adoré

- l'encombrement et le poids- l'autofocus et la stabilisation

- le piqué d'image

 

Ce qui est bien

- l'ouverture à f/2.0

 

   

Ce que j'ai détesté

- le temps d'apprendre à l'estimer...

 

 

 

Ce qui pourrait être mieux

- l'ouverture à f/2.0

 


Retrouvez les tests complets des autres sites sur cet objectif :

 

Le Canon EF 35 mm f/2.0 IS USM :

testé chez LensTip

testé chez Photozone
testé chez SL-Gear


Ces tests peuvent aussi vous intéresser

 



Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    PHILGOOD (mardi, 14 août 2018 07:36)

    Bonjour et un grand merci pour ce test du Canon 35 f2 IS USM.
    Il y a presque un an de cela (le temps passe vite !), je cherchais un 35 mm pour monter sur mon nouveau Boitier Canon 6 D MII. J'en ai donc essayer quelques uns (en Magasin à Paris "en intérieur et extérieur"), puis, après avoir scruté mes images sur l'Ordi., mon choix s'est finalement porté sur le Tamron 35 f 1.8 DI VC USD, surtout parce que les Blancs (d'un immeuble en plein soleil) était plus chaud, légèrement fumé presque sur le Canon, et très neutre et blanc avec le Tamron. Mais ... Quelques mois après, et des centaines de clichés pris avec ce Tamron, je pense le revendre et finalement acheter le 35 Canon ! Pourquoi ? Et bien parce qu'après avoir eu le temps de faire des tests (sur trépied) cet été en bord de mer (Bretagne), je me suis rendu compte que je n'obtenais pas de meilleurs images en terme de piqué avec le Tamron qu'avec mon Canon 40 mm f 2.8 stm, voir même mieux avec le Pankake canon à certaines focales où en cropant à 100% les images sont légèrement plus molles avec le Tamron qu'avec le Canon 40 mm ! Désolé si j'en fait bondire certain(e)s ... De plus, dans certains cas il m'est arrivé d'avoir des petits soucis d'AF qui a du mal à accrocher avec le 35 Tamron alors que pour la même prise de vue le petit Pankake Canon 40 mm f 2.8 stm s'en sortait ; Allez savoir pourquoi ?! ...
    Du coup, je me suis décidé à essayer d'aller comparer mon petit Canon 4o mm f 2.8 stm avec le Canon 35 f2 IS USM prochainement sur paris, et, si le 35 f2 IS est vraiment meilleur, alors je revends le Tamron et le Pankake (non, le 40 f 2.8 stm je vais le garder, c'est une tuerie sur mon 6D MII), et investir dans le Canon 35 f2 IS USM ... Souhaitant que mon expérience servira à d'autres Photographes en herbe,
    Amicalement,
    Philgood ...
    philgoodok@gmail.com