· 

Test du Tamron SP 70-200 mm f/2.8 Di VC USD G2


Tamron SP 70-200 mm f/2.8 Di VC USD G2


Intro

Dans les gammes "naturelles" d'objectifs, le 70-200 occupe une place un peu à part. C'est iconique. On a parfois l'impression qu'on ne peut pas avoir un bon équipement (pour un passionné) sans une telle optique dans son sac. Ce type d'optique existe en deux gammes, les objectifs à f/4 et les f/2.8. La Rolls, c'est le f/2.8. Et de fait, c'est un objectif versatile et très bien adapté à de nombreuses pratiques, mais comme on le verra dans la suite, je ne suis pas tout à fait d'accord sur le fait que l'on ne peut pas s'en passer... Du coup, ce test ne partira pas du postulat qu'il me faut forcément un 70-200 f/2.8 et mes axes de comparaison vont un peu s'élargir. Toutefois, je ne bouderai pas non plus le plaisir que j'ai eu à posséder et à utiliser cet excellent Tamron SP 70-200 mm f/2.8 Di VC USD G2 !

Mon avis sur les caractéristiques techniques

C'est d'abord un gros objectif ! Son volume est conforme à sa gamme avec un petit 20cm de long et un peu moins de 9cm de diamètre. C'est cohérent avec les Canon de même gamme et avec l'ancienne version du Tamron, le SP 70-200 mm f/2,8 Di VC USD dont le test est à lire ici. Pour le poids, c'est pareil, il y a moins de 50g d'écart entre tous ces objectifs. Par contre, nous sommes sur un objectif à 1500g, et ça c'est quand même un peu lourd en randonnée toute la journée ! Sur ces points là, la gamme f/4 donne des poids à moins de 800g pour 2 cm de moins en longueur, ce qui est bien plus supportable à long terme autour du cou. Le test du Canon
70-200mm f/4 L IS USM est à lire ici.

 

Vous trouverez tous les chiffres chez LensTip : 

caractéristiques du Tamron SP 70-200 mm f/2.8 Di VC USD G2

 

 

Le range :  70-200 est souvent considéré comme le range parfait d'un téléobjectif. Il est vrai que cela répond à large panel de situations. Pour autant, au fil des années, je suis moins convaincu. Pour de l'animalier, c'est court et les petites longueurs de focale font doublon avec mon objectif macro... Par contre, pour du portrait et de l'évènementiel, ce range est très confortable. Attention toutefois, comme on va en reparler à plusieurs reprises, sur cet objectif, à faible distance, le range est limité à environ 160mm et sans le dire officiellement...

 

L'ouverture :   ouverture à f/2.8, rien à dire, cela se paye par un encombrement et un poids importants, mais sur un zoom, on ne peut pas demander mieux. Donc c'est confortable, pour la créativité, pour la faible lumière. 200mm à f/2.8 permettra de très bons bokeh.

 

L'autofocus :  l'USD est parfait, rapide et silencieux. Là on est sur un grand point positif de cet objectif et sur ce point, je trouve que Tamron n'a rien à envier aux Canon.

 

La distance mini de mise au point :  95cm rapport 1:6. Cette distance est une des bonnes surprises. C'est le champion dans ce domaine. La nouvelle version II du Canon f/4 (test à venir) se rapproche elle à 1m. Tous les autres et en particulier, tous les f/2.8 sont plutôt à 1,20 m. Attention toutefois, ce gain a été obtenu au prix d'une limitation du range à 160mm environ. Après tout, pourquoi pas, il y a des limitations mécaniques, mais il est bien dommage de le cacher dans les caractéristiques (si ce n'est en décodant le rapport 1:6 qui est très moyen). Chez Tamron, il y a quand même une politique commerciale qui me laisse parfois un peu songeur...

 

La stabilisation :  Elle est efficace avec ses deux modes et forcément très bienvenue !

 

La distorsion :  comme souvent sur un téléobjectif, la distorsion est très faible.

Mon avis sur la qualité optique

Malheureusement, il n'y a que très peu de tests de cet objectif. Les sites que je suis habituellement ont testé la version G1 et visiblement, ils ne trouvent pas opportun de le faire avec la nouvelle version... Pourtant, les différences sont notables et ce n'est pas qu'une évolution cosmétique, ce sont bien deux objectifs différents !

 

Plaçons nous d'abord à 70mm. C'est bon et relativement homogène, mais ce n'est pas à 70mm que cet objectif fat des étincelles. A pleine ouverture, le piqué au centre n'est pas parfait et les bords sont aussi limites. Tout cela s'améliore en fermant.

 

A 135mm, les écarts sont moins flagrants en fermant et c'est globalement très bon dès la pleine ouverture, voire excellent. Bizarrement, j'ai eu du mal à avoir une image nette à f/4, je pense que c'est moi, mais le phénomène est apparu sur plusieurs séries...

 

Et pour finir, observons le comportement de l'objectif sur sa plus longue focale, le 200mm. Cette fois, le piqué est excellent quelle que soit l'ouverture et quelle que soit l'endroit de l'image. Là, on est dans l'excellence !

 

Pour conclure, cette première série de test, on est sur un très très bon objectif, relativement homogène et très bon dès la pleine ouverture. A 70mm, on aura quand même intérêt à fermer un peu, au moins à f/4, mais que ce soit à 135mm ou à 200mm, le piqué est très stable et c'est assez exceptionnel ! Pas de question à se poser, on aura pas à choisir entre piqué et ouverture !

 

Parlons du vignetage. A f/2.8 il est bien visible, il s'estompe à f/4 et est difficilement décelable à f/8. C'est un comportement assez standard. Le bokeh maximum va être bien prononcé à 200mm grâce à la grande ouverture et la faible distance mini de mise au point, même si la limitation à 160mm limite un peu sa profondeur. A 70mm, tout cela est moins évident !

 

 

Un 70-200 est particulièrement apprécié pour les portraits. Voyons donc ce que cela donne. Encore une fois, ce n'est pas à 70mm que l'on obtiendra les meilleurs portraits. Par contre en serrant un peu le sujet, à pleine ouverture, le sujet se détache bien de son fond et les possibilités de réussite sont grandes. Ce sera donc un objectif très agréable pour cette utilisation.

 

Pour finir, il faut signaler que le Tamron 70-200 f/2.8 G2 est compatible mécaniquement avec tous les multiplicateurs. Toutefois, dans sa grande tentative de garder captif ses clients, Tamron a encore trouvé le moyen de bidouiller la transmission d'informations vers le boitier. Contrairement à ce qui se passe avec le 150-600 de cette même série G2, l'AF restera actif, mais les extenders Canon 1,4x et 2x renvoient des informations en s'inversant l'un l'autre. Ainsi, le Tamron 70-200 G2 à 200mm + le 1,4x Canon renvoie un exif de 400mm f/5.6 alors que monté avec le 2x, on retrouve des valeurs de 280mm f/4 !!!! Que c'est pénible ! Je vous rappelle par ailleurs que les Téléconverter Tamron derniers modèles sont hors de prix et très moyens (je vous invite à lire mes tests de multiplicateurs pour vous en convaincre). Voici ici deux photos au 200mm + multiplicateurs Canon pour vous montrer qu'optiquement, c'est une solution totalement exploitable. Le piqué au centre y est même très bon !

 

Ce Tamron est donc un excellent objectif plein de potentiel. Voici quelques exemples sur le terrain.

Le match : contre le Tamron SP 70-200mm f/2.8 Di VC USD

Ce match va un peu de soi... Attention, le G1 a été testé sur 5DIII et le G2 sur 5D4. La différence de pixels entre les deux boitiers explique le grossissement différent sur les Crop100.

 

Pour rappel, le test du Tamron SP 70-200mm f/2.8 Di VC USD est à lire ici.

 

 Je présente juste ici les comparatifs de CROP100 au centre. On voit clairement que le G2 et le G1 sont assez proches à 70mm, mais à 135mm et à 200mm à pleine ouverture, le G2 est très largement au dessus de l'ancienne version ! C'est une victoire écrasante du G2.

 

 

On peut aussi se poser la question de comparer notre 70-200 à quelques autres objectifs donc quelques focales fixes. J'ai choisi de me placer dans quelques situations précises. Cela permet de placer ce 70-200 dans un classement plus général. A 70mm, malgré ses petites faiblesses, il se tient très bien par rapport aux derniers Canon f/4 séries II, et à 135mm ou à 200mm à f/8, il est difficile de départager tous ces excellents objectifs, car j'ai choisi de le comparer à des références selon mes tests. Il appartient donc réellement à cette catégorie des références en qualité optique.

 

 

Conclusion de ces matchs : il est donc facile de confirmer l'excellente prestation de ce Tamron 70-200 f/2.8 G2. Il fait vraiment partie des meilleurs objectifs que j'ai eu en main, et certainement qu'il est le meilleur des 70-200 que j'ai testés. Je n'ai jamais eu l'occasion d'avoir les Canon version f/2.8 (Version II ou III) pour cause de budget hors de propos pour moi. Cela sera donc le bémol à mettre dans mes analyses...

 

 

 

Mon avis sur le terrain

Dès l’introduction, j'ai annoncé la couleur : c'est un excellent objectif, mais je suis plus mitigé par son côté indispensable. En fait, mon utilisation pendant quelques mois a confirmé ce que l'on peut voir dans les matchs ci-dessus. Il est bon partout, mais partout il y a des concurrents. Pour un téléobjectif de range moyen comme le 70-200, la première chose que j'ai remarquée, c'est que 200, cela reste trop court. J'ai toujours envie d'avoir plus. Le Sigma 100-400C (test à lire ici) est bien plus souvent adapté à mon besoin. Certes il n'ouvre pas à f/2.8, mais il n'est pas plus encombrant et il ne pèse que 1kg contre 1,5kg pour le 70-200 f/2.8 ! De plus entre 70mm et 100mm de focale minimum, il y a finalement peu d'écart, alors qu'entre 200mm et 400mm ! Donc le 100-400 est plus versatile.  En faible lumière, c'est sûr que le f/2.8 c'est confortable, mais aujourd'hui, entre la stabilisation et l'excellente montée en ISO des boitiers, ce n'est plus aussi décisif. Il reste donc les possibilités de bokeh, en particulier en utilisation de portrait.
Sur les petites focales, mon objectif macro (le Tarmon 90mm f/2.8) fera mieux, et j'aurai tendance à opter pour une focale fixe plus légère pour faire du portrait à Bokeh prononcé. Le 90 fait bien le boulot à petite distance, un 180 macro,  ou un (135 f/2 - test à lire ici) fera le reste à la place de ce 70-200.
Les temps changent et je pense que l'avenir n'est plus au 70-200 f/2.8. Pour preuve, sur les nouvelles montures RF, cela ne semble pas être le fer de lance de la gamme comme ce fut si longtemps le cas en monture EF, et de fait, moi aussi, je suis obligé de conclure qu'il a passé la majorité de son temps dans le fond du sac ! Vu l'investissement et le poids à porter, cela devient vite un poids mort. C'est dommage car il est plutôt agréable à utiliser.
Je dois aussi revenir sur cette fameuse limitation à 160mm à la distance mini de mise au point dont je parle depuis le début de ce test. Voici deux images faites juste l'une après l'autre à la même distance de l'objet. Vous pourrez constater par vous même que pour deux 200mm, il y a quand même une sacré différence ! J'avoue que je n'en suis pas revenu moi-même. Vous pouvez vérifier que sur le toit, le 200mm est bien là et est comparable aux autres !  Si bien qu'à l'arrivée, le rapport de grossissement maximum est bien moins bon que celui du Canon EF 70-200 f/4 L IS USM II qui pourtant met au point 10 cm derrière Tamron ! (c'est confirmé par les rapports de grossissement, mais fallait encore le voir !) C'est quand même une mauvaise habitude de Tamron de nous faire prendre des vessies pour des lanternes (Je vous invite à regarder le comportement du 150-600 G2 sur les multiplicateurs pour comprendre ce dont je parle ! à voir ici).

Ma conclusion

Bon voilà donc une conclusion pas facile à rédiger. D'un côté, c'est un excellent objectif, de l'autre, il y  des détails qui m'insupportent, comme ce rapport de grossissement très moyen alors que l'on aurait pu croire qu'il était le meilleur dans ce domaine ! Alors, je ne peux dire qu'une chose, il a été dans mon sac par ses qualités optiques, il en est sorti car, il restait dans le sac. Il faut donc vous poser la bonne question, vous sera-t-il utile ?
Je sais que pour certains, le 70-200 f/2.8 est l'objectif à avoir, mais je le répète, aujourd'hui avec nos boitiers actuels, d'autres solutions existent. Mais si c'est bien un 70-200 qui vous tente, il faudra choisir entre un f/4 léger et un f/2.8 lourd, mais plus lumineux. Là, je n'ai pas de réponse à votre place. C'est un peu comme souvent, à chacun de faire ses compromis !
Je conclurai quand même par une note très positive. Cela reste l'un des tous meilleurs 70-200mm que j'ai eu entre les mains, et ça on ne peut pas le lui enlever. Il reste aussi un investissement important, mais son prix est en rapport avec ses prestations et est tout à fait placé logiquement face à ses concurrents directs.

Quelques photos prises avec le Tamron SP 70-200 mm f/2.8 Di VC USD G2,
Les photos sont classées par focale et ouverture croissantes.


pour résumer...


Le Tamron SP 70-200 mm f/2.8 Di VC USD G2

Ce que j'ai adoré

- la piqué d'image dès

la pleine ouverture

- L'homogénéité dans les longues focales

 

Ce qui est bien

- le range

- l'autofocus

- La stabilisation


Ce que j'ai détesté

- le range raccourci en proxi-photo

- Le rapport de grossissement très moyen

 

 

Ce qui n'est pas terrible

- le poids

- le tarif même en occasion


 

Objectifs testés que je préfère à celui-ci

- Canon EF 135mm f/2.0 L USM ( test à lire ici )

- Sigma C 100-400mm F5-6.3 OS ( test à lire ici )

 


 Ces tests peuvent aussi vous intéresser

 

 

Sigma C 100-400 mm f/5-6.3 DG OS HSM


 

Canon EF 135 mm f/2.0 L USM

 

Canon EF 24-105 mm f/4 L IS USM


 

 

Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM


   

Écrire commentaire

Commentaires: 0