· 

Test du Sigma 105 mm f/2.8 EX DG OS HSM Macro



Sigma 105 mm f/2.8 EX DG OS HSM Macro


Intro

Et voici le test du troisième larron de la trilogie macro des grands fabricants d'objectifs. Cette fois, penchons nous sur le cas de Sigma. Rappelons de suite les tests précédents que vous trouverez bien entendu sur ce site : le Tamron SP 90mm F/2.8 Di Macro 1:1 VC USD (F017) (test à lire ici) et le Canon EF 100mm f/2.8 IS USM Macro (test à lire ici) que j'ai donc déjà testés. Autant le dire de suite, ces trois objectifs sont en concurrence directe : même cible, même plage de focale, tous les trois stabilisés, tous les trois la même promesse d'un grossissement macro 1:1 et même promesse de qualité optique.

 

Alors, il était donc pour moi évident qu'il fallait également tester ce Sigma. Pourquoi le faire en dernier ? Peut-être parce qu'il est le plus vieux sur le marché, peut-être parce qu'il me semblait qu'il serait forcément en retrait par rapport à ses concurrents plus chers et plus récents. Du coup, j'ai laissé passer plusieurs occasions de l'avoir en mains pour un test en bonne et due forme. Mais voilà c'est réparé...

 

Il m'a beaucoup surpris ce Sigma... Et en bien en plus... Il n'est pas exempt de défauts, mais ses qualités en font un super rapport qualité/prix. Alors, il est temps de rentrer dans le détail et de voir en quoi il pourrait avoir votre préférence au moment de choisir votre prochain objectif macro.

Mon avis sur les caractéristiques techniques

Sigma a mis cet objectif sur la marché il y a pas mal d'années déjà (environ 10 ans) et constitue une évolution d'un ancien 105mm non stabilisé. Pour résumer, cet objectif fait encore partie de la gamme Ex, le haut de gamme Sigma avant l'apparition des gammes C (Contemporary) S (Sport) et A (Art). A n'en pas douter, il aurait fait partie de la gamme Art. Dans cette gamme, le seul objectif macro est pour l'instant, le 70mm Art, qui malheureusement n'a pas de stabilisation et n'a pas tout à fait la même longueur de focale...

 

Pour ses caractéristiques physiques, c'est le plus lourd de nos trois concurrent avec 100g de plus que le Canon (625g). L'encombrement est similaire, mais il est un peu plus long de quelques mm. Par contre, il faut signaler un pare-soleil très compact. Quand il est replié, il est à peine plus large que le fût de l'objectif. Cela fait donc un encombrement plus faible que le Canon (équipé de son pare-soleil).

 

Vous pouvez retrouver toutes ses caractéristiques chez LensTip : Sigma 105 mm f/2.8 EX DG OS HSM Macro.

 

La focale :  105mm. C'est la plus longue focale des trois et cela explique en partie sa longueur un peu plus importante. Toutefois, il ne s'agit pas là d'un point crucial. Entre 90 et 105mm, cela ne fait pas un écart flagrant de grossissement en mode téléobjectif (voir les photos de crop100 ci-dessous). En mode macro 1:1, on aura exactement le même rapport (et pour cause !), simplement avec un 90mm, il faudra s'approcher un peu plus du sujet. En pratique cela ne représente qu'environ 1 cm (sur les 30 environ de mise au point mini).

 

 

L'ouverture :  f/2,8, c'est du standard pour un objectif macro de cette focale. Ça ouvre assez grand pour les scènes pas trop éclairées, et souvent en macro, on fermera pour combattre une profondeur de champ bien courte.

 

L'autofocus :   Nous avons ici une version Ultrasonic de l'autofocus, le système HSM de Sigma. Il est efficace et précis. Toutefois, comme tous les macros, la plage de réglage est très longue, et parfois, cela prend du temps. Toutefois, à l'usage, c'est le Sigma que j'ai trouvé le plus réactif. En macro, je ne suis pas sûr, mais en utilisation autre, j'en suis certain. A noter que l'utilisation d'un multiplicateur de focale est tout à fait possible avec cet objectif, mais qu'il possède une bizarrerie : quand il est associé à un multiplicateur, en visant un sujet éloigné, l'autofocus fonctionne parfaitement, mais dès quand on se rapproche d'une position plus macro, l'autofocus se coupe et l'objectif commute automatiquement en mode manuel. A ce stade seul la visée liveview fonctionne. (Cela a été testé et rapporté sur plusieurs boitiers et avec plusieurs marques de multiplicateurs)

 

La distance mini de mise au point :  31cm, c'est 1cm de plus que le Tamron et le Canon. C'est logique avec la focale un peu plus longue. Globalement, c'est une bonne distance pour la photo macro. Pas trop près, pour ne pas effrayer le sujet, pas trop loin pour éviter d'avoir une profondeur de champ trop petite.

 

La stabilisation :  le système OS de Sigma est en général aussi performant que celui des autres fabricants, toutefois, la technologie progresse vite dans ce domaine et un objectif d'il y a 10 ans sera moins bien stabilisé qu'un plus récent. C'est ce que confirme les tests de LensTip. Le Sigma ressort avec une valeur de 2,5eV, le Canon 3eV et le Tamron 3,5eV, conformément à leur date de sortie... Sur le terrain, j'ai effectivement eu cette impression d'une stabilisation moins efficace sur le Sigma, mais elle compense quand même et permet les photos à main levée, même en macro, ce qui est bien le principal.

Il faut aussi signaler que notre objectif fait un drôle de bruit au niveau de la stabilisation. On a toujours l'impression que ce n'est pas normal, mais si, j'en ai testé plusieurs, ils faisaient tous cela !

Mon avis sur la qualité optique

Il est bien noté chez les testeurs qui chiffrent le piqué, mais du fait de son ancienneté, il a souvent été testé sur de vieux boitiers dont le capteur n'avait pas forcément le pouvoir de résolution permettant de faire la différence, comme un 5d4 d'aujourd'hui... Optical Limits (anciennement Photozone) le déclare au dessus du Canon, alors que DXO le met juste en dessous...

Alors, place aux images tests... Mieux qu'un long discours, on va voir de suite l'excellent piqué qu'il délivre, au centre comme sur les bords (je présente les deux CROP100) et cela dès la pleine ouverture.  (Pour info, cette série est faite sur le boitier Canon EOS 5D mark IV (test à lire ici)).

 

 

Voici une photo au grossissement 1:1 (rapport macro). Là encore, le piqué est excellent. Juste en dessous, une idée du bokeh possible, avec un objectif macro c'est toujours exceptionnel à cause de la mise au point mini extrêmement faible.

 

 

Parlons maintenant du vignetage. Il est visible à f/2.8, mais dès f/4.0 cela s'estompe vraiment et cela devient à peine perceptible. Très bon point encore.

 

Et si nous montons ce Sigma sur les extender Canon, que cela donne-t-il ? Ils sont compatibles et DXO Photolab propose un module pour cette association. Ci-dessous, quelques exemples qui parlent d'eux-mêmes, on a alors un intéressant 147mm f/4.0 macro stabilisé, mais en autofocus liveview pour faire la macro...

 

 

Pour résumer mon avis sur la qualité optique du Sigma Ex 105 Macro OS, je vais faire rapide : je ne vois aucun défaut optique à signaler. Le piqué est excellent, l'image très homogène et le vignetage très bien maitrisé ! Que chercher de plus ?

Ces quelques photos permettent également de se donner une idée du rendu réél.

Le match contre le Tamron SP 90mm F/2.8 Di Macro 1:1 VC USD (F017)

 

Le match contre le Tamron est forcément celui qui s'impose. Je rappelle à ce moment que le match Tamron / Canon a tourné à l'avantage du Tamron. Il est donc logique de comparer notre Sigma 105 macro OS au gagnant du match précédent.

Bon la première impression, c'est que la différence ne saute pas aux yeux... C'est assez logique puisque le Tamron est excellent optiquement. Du coup, il faut se pencher un peu plus sur le détail pour discerner quelques différences. La première, pour moi, c'est à pleine ouverture, il est indéniable que le Sigma est plus piqué au centre que le Tamron, qui lui même était plus piqué que le Canon... A f/4.0, c'est moins évident, et c'est égalité, à mon avis, à f/8. Reste qu'à f/8, sur les bords, le Sigma est encore une fois meilleur que le Tamron (et c'est vrai à toutes les ouvertures). Sur les deux dernières séries comparatives, on remarque aussi que le vignetage est plus important chez Tamron.

 

Donc le résumé est rapide, le sigma est sans conteste le meilleur de nos trois objectifs macro stabilisés ! Il est mieux piqué au centre à pleine ouverture et est toujours un peu plus homogène que les deux autres. Toutefois, et je le redis, ces tests sont à la limite optique du discernable et les trois sont excellents et permettront de réaliser de très très belles prises de vue. Ainsi, pour ceux qui pense que Canon est toujours forcément le meilleur, et bien ce n'est certes pas le cas, mais ils auront tout de même fait un bon choix !

 

 

Mon avis sur le terrain

Reste donc les impressions sur le terrain, abordons ce point si crucial. Et oui, c'est bien sur le terrain que j'ai pu le mieux faire mon choix. J'ai eu la possibilité d'avoir les trois dans les mains, sinon en même temps, dans un laps de temps très court. Le Canon et le Tamron ensemble, puis le Tamron et le Sigma ensemble. Mon expérience ne reste qu'une opinion personnelle, ce n'est pas une vérité en soi. Toutefois, il n'est pas inintéressant que j'expose les raisons qui m'ont convaincu que le Sigma serait mon objectif macro.
Prenons le Canon par exemple, j'ai trouvé son autofocus lent et fréquemment il n'accroche pas le bon point, en particulier si on le laisse en plage complète. Sur ce point le Tamron est bien plus agréable. Mais quand je me suis mis sur la plage pour faire des tests entre le Tamron et le Sigma, j'ai trouvé encore un très fort écart au niveau de la réactivité lors d'une séance de photo de paysage ou de proxi photo..
Plus anecdotique peut-être, mais important pour moi, j'aime assez sa faible largeur, dans le sac. Le pare-soleil du Canon est très encombrant, pas celui du Sigma qui peut donc toujours m'accompagner, ce qui n'était pas le cas en montagne pour le Canon (dans mon sac de rando, l'espace est restreint). Il reste le bruit de la stabilisation qui n'inspire pas confiance. Mais bon, on finit par s'y habituer ! J'aime aussi sa compatibilité avec les multiplicateurs de focale, même les Canon (qui ne sont pas compatibles avec le Canon 100 IS !). De plus, utilisant DXO Photolab, il y a des modules optiques pour corriger le Sigma et la version Sigma + extender Canon (pas de combinaison avec les multiplicateurs Sigma !). Que tout cela est complexe !  Et encore faut-il ajouter que l'AF ne fonctionne pas avec un multiplicateur si l'on veut faire de la macro en visée optique... Alors je me suis tourné vers des bagues d'allonge (j'ai les Kenko DG) pour pouvoir augmenter le rapport de grossissement. Cela fonctionne plutôt pas mal, mais cela oblige à avoir encore un accessoire supplémentaire !
Alors, finalement, c'est bien le Sigma qui est aujourd'hui dans mon sac, et aucune envie de le changer, car, en plus, si c'est bien le meilleur optiquement, c'est aussi le moins cher des trois, et largement !

Ma conclusion

Je dois donc conclure ce test par le fait que c'est une découverte et un choix de raison qui est devenu un coup de coeur. En effet, il a fallu que je me fasse à l'idée que cet ancien objectif (10 ans), moins cher (quasiment moitié moins que le Canon en occasion) pouvait être meilleur. Il y a ce bruit, ce design un peu plus vieux, bref, on n'a pas de prime abord l'impression d'avoir un objectif haut de gamme, mais pourtant, à l'usage, qu'est-ce qu'il est bon ! Ce n'est pas forcément un objectif parfait pour le portrait, car son piqué est intransigeant, mais quand on cherche le détail, la précision, il fait diablement bien le travail !
Pour moi, il n'y a pas d'hésitation à avoir, c'est ce Sigma qu'il faut choisir. On le trouve d'occasion en parfait état (c'est souvent le cas des objectifs macro, car ce ne sont pas des objectifs toujours vissés sur le boitier des photographes), pas si loin des 300€ quand on a de la chance. Alors pourquoi mettre le double pour avoir un objectif moins bon ?
Par contre, si vous êtes équipé en Canon 100 IS ou en Tamron 90 VC, je ne pense pas qu'il vous faille absolument changer, car vous avez déjà un très très bon objectif, sauf si vous voulez réduire le coût de votre sac ; ce n'est pas si souvent en photo que l'on peut changer pour mieux en payant moins cher ! Rien que cela rend notre Sigma 105 mm f/2.8 EX DG OS HSM Macro exceptionnel !

Quelques photos prises avec le Sigma 105 mm f/2.8 EX DG OS HSM Macro


pour résumer...


le Sigma 105 mm f/2.8 EX DG OS HSM Macro

 

Ce que j'ai adoré

- Sa réactivité pour un objectif macro

- le piqué d'image

 

Ce qui est bien

- c'est un objectif macro

 

   

Ce que j'ai détesté

- rien

 

 

Ce qui pourrait être mieux

- le bruit de la stabilisation

 


Retrouvez les tests complets des autres sites sur cet objectif :

 

Le Sigma 105 mm f/2.8 EX DG OS HSM Macro :


testé chez LensTip

testé chez Optical Limitstesté chez SL-Gear


Ces tests peuvent aussi vous intéresser

 

 

 

Test du Tamron SP 90mm F/2.8 Di Macro 1:1 VC USD (F017)

 

 

Test du Canon EF 24-105 mm f/4 L IS II USM

 

 

Test du Canon Extender EF 1.4x II



Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Bernard (lundi, 28 octobre 2019 21:31)

    bonjour ,
    je possède le 105 Sigma et il tient toutes ses promesses , petite astuce pour l'AF en position Macro avec un multiplicateur , faite un quart de tour à droite et à gauche avec la bague de MAP pour "exciter l'AF " et tout rentre dans l'ordre , vous pouvez faire du 1/1 en AF !!! testé sur un Canon 7D II .
    cordialement ,

  • #2

    Beanico (vendredi, 01 novembre 2019 18:17)

    Bonjour, merci de l'astuce, mais cela n'a pas l'air de fonctionner sur mon 5D4...